SuperSonic Imagine procède à une troisième levée de fonds

 |   |  271  mots
La société aixoise en forte croissance sur la scène internationale de l?imagerie médicale finalise une levée de fonds de 25 M? pour asseoir sa distribution.


Depuis 1987, la France ne comptait plus aucun industriel dans l'imagerie médicale. Une carence que la start-up a comblé avec, de surcroît, une technologie de rupture dans un marché (estimé à 5,3 milliards de dollars) « trusté » par des mastodontes (General Philips, Siemens, Philips, et Toshiba). Avec son Aixplorer®, un échographe de nouvelle génération utilisant un système breveté d'élastographie par ultrasons, «il est possible de réaliser une palpation électronique même sur les organes difficiles à atteindre. Notre technologie est la seule capable aujourd'hui de quantifier de façon objective et de cartographier l'élasticité des tissus», explique Jacques Souquet qui, avant de créer la société, dirigeait la R&D chez Philips Medical System. En 5 ans, la société a crée plus de 100 emplois, obtenu les homologations pour l'Europe, les Etats-Unis, le Japon et la Chine et développé plusieurs applications. Après la caractérisation des lésions du sein, de la thyroïde et de l'abdomen, elle lance en octobre celles de la prostate. Après avoir levé 36 M€ en deux fois, l'entreprise sollicite à nouveau les investisseurs (25 M€) pour booster son réseau de distribution. Aixplorer® est actuellement commercialisé auprès des cliniques et hôpitaux et la société dispose de bureaux à Munich, Londres et Seattle ainsi que d'un réseau mondial de plus de 30 distributeurs. Au Japon, elle bénéficie en outre d'un accord d'exclusivité avec Canon MJ. SuperSonic Imagine a réalisé en 2009 un chiffre d'affaires de 4,7 M€ et devrait terminer l'exercice 2010 autour de 10 M EUR.


Adeline Descamps
Légende photo : Jacques Souquet, fondateur et pdg de Supersonic Imagine

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :