Un ancien de Saint Cyr nommé au SGAR

 |   |  321  mots
Thierry Queffelec sera à compter du 27 octobre le secrétaire général pour les affaires régionales (SGAR) auprès de la préfecture PACA. Il succède à ce poste à Gilles Barsacq, nommé secrétaire général de la préfecture du Nord en septembre dernier.

C'est un ancien élève de Saint-Cyr, qui arrive au Secrétariat général des affaires régionales le 27 octobre pour assurer le relais suite au départ de Gilles Barsacq pour le secrétariat général de la préfecture du Nord. Thierry Queffelec était depuis 2010 sous-préfet de Raincy auprès du préfet de Seine-Saint-Denis mais il connait la région puisqu'il fut sous-préfet chargé de mission auprès du préfet de la région PACA, préfet de la zone de défense Sud, préfet des Bouches-du-Rhône en 1999.

Locataire du ministère de l'Intérieur

Il a passé trois années passées (2007-2010) comme conseiller pour la sécurité civile au cabinet du ministre de l'Intérieur, de l'Outre-mer et des Collectivités territoriales mais il évolue au sein du ministère de l'Intérieur depuis 1998, date à laquelle il devient directeur de cabinet du préfet de la Vendée. Il asurera aussi notamment le secrétariat général de la préfecture de la Haute-Loire en 2001, la direction du cabinet du haut-commissaire de la République en Polynésie française en 2003 puis celle du cabinet du préfet et le secrétariat général de la préfecture de Paris en 2005.


Près de 15 ans au ministère de la Défense

Âgé aujourd'hui de 52 ans, le titulaire d'une maîtrise d'histoire et d'un DESS en aménagement et défense a fait ses premières armes en tant qu'officier parachutiste à Toulouse en 1987 avant de devenir instructeur officier à Tours et de prendre le commandement d'un escadron parachutiste à Metz. Son dernier poste dans l'armée l'amène à être officier planification à l'État-Major opérationnelle interarmées à Creil. Il a à ce titre participé à des missions d'opérations extérieures menées par la France au Sud Liban avec l'ONU en 1989, au Rwanda en 1994 et à Beyrouth en 1997.


La rédaction


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :