Un appel à projets pour la filière numérique azuréenne

 |   |  245  mots
Dans le cadre du projet européen Creative Compagnies in Alpine Space, un appel à projets est lancé auprès des entreprises de la grande famille du numérique. Objectif : développer l'attractivité touristique du territoire et convaincre des investisseurs européens lors d'une séance spéciale à Milan en juin prochain.

Initié pour la première fois l'an dernier dans le cadre du programme européen Creative Compagnies in Alpine Space, le Creative Camp s'intéresse cette année aux innovations de services capables de dynamiser l'attractivité touristique. Relayé par les Chambres de Commerce et d'Industrie, cet appel à projets concerne, pour ce qui est de la Côte d'Azur, les entreprises du monde de l'audiovisuel, du son, du multimédia, de l'édition ou du serious game. Les entreprises sont amenées à faire acte de candidature, les sélections des participants se faisant en février sur des critères de projets sachant être créatifs et collaboratifs.

Rendez-vous à Milan

Puis s'ensuivra en mars et avril un accompagnement et un coaching réalisés par la CCI avant que les candidats ne participent à un Creative Camp à Stuttgart où des experts techniques jugeront les projets venus de toute l'Europe, tout en les accompagnant sur les plans du marketing et du financement. S'ensuivra ensuite une séance de préparation régionale avant de participer au pitch de Milan en juin. Un grand rendez-vous où les candidats sélectionnés devront alors convaincre un jury d'investisseurs européens. À l'automne enfin, s'ouvrira la phase de prototypage et de tests des services et produits. Dans les Alpes-Maritimes, la filière numérique concerne 420 entreprises représentant un chiffre d'affaires consolidé de 230 M€.


Laurence BOTTERO

Photo : En septembre 2013, la Creative Camp de Milan, au cours de laquelle six entreprises ont été selectionnées.



Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :