Une seule liste à la CCIMP

 |   |  423  mots
Tous ensemble et front commun? la campagne pour les élections 2010 à la Chambre de commerce et d?industrie de Marseille a été lancée ce matin.


Liste de fusion, liste de projets, liste d'ambitions, liste d'union de toutes les compétences .... Ainsi, c'est officiel, désamorçant le suspense de ces dernières semaines sur la ligne de conduite qui serait tenue, l'UPE 13 et la CGPME 13 seront sur une seule et même liste. Et c'est à l'issue d'une « matinée dense » au cours de laquelle 77 candidats ont été audités que Jean-Luc Chauvin, président de l'UPE 13, Jacques Pfister, de la CCIMP, Gérard Mongereau, de la CGPME 13, Jean-Pierre Richard, de la fédération départementale du bâtiment, et Laurent Carratu, de la fédération des associations de commerçants Terres de commerce, ont présenté la sélection des 60 candidats (et 30 membres associés) qui porteront le projet stratégique pour le développement économique du département des prochaines années. Déposée vendredi matin à la préfecture et sans concurrence déclarée, « 13 Ensemble » rassemble 110 fédérations et groupements professionnels, 40 pôles d'activité, les syndicats patronaux dont UPE 13 et la CGPME 13. Il leur reste environ un mois et demi (les votes se dérouleront du 25 novembre au 8 décembre) pour faire campagne. « Il s'agit d'une liste renouvelée à 68%, rajeunie et avec une représentativité des femmes de l'ordre de 13% (sur 15 candidates). Il y avait 280 candidats, cet engouement traduit une véritable volonté de s'engager pour faire bouger les choses », a précisé Jean-Luc Chauvin. Tête de liste, Jacques Pfister a présenté, comme il se doit, les ambitions pour « sortir ce grand corps malade qu'est Marseille de sa léthargie ». Incantations de colloques ou pas, quelques ambitions chiffrées ont été lancées : un trafic de 5 millions de conteneurs par an, de 3 millions de croisiéristes et 10 millions de passagers à l'aéroport. « Parce que nous voulons jouer dans la catégorie européenne, précise le président de la CCIMP. Ce n'est pas impensable, il faut juste changer d'état d'esprit ». Bref, il faut positionner Marseille comme une grande capitale économique. Reste à mobiliser les foules, les précédentes élections avaient obtenu un taux de participation de 23,5%. Et tout le monde est conscient que la pérennité d'un réseau consulaire est liée à sa légitimité. Rappelons que la CCIMP représente 62 000 entreprises, 1109 collaborateurs et 175 M€ de budget.

Adeline Descamps


Photo : Jean-Luc Chauvin, président de l'UPE 13, Jacques Pfister, président de la CCIMP, Gérard Mongereau, président de la CGPME 13 et Laurent Carratu, président de Terres de commerce.

(crédit photo Thierry Vaude - pressvox)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :