Vacances Bleues, soutenue par le regain du segment affaires

 |   |  405  mots
2010 marque le rebond pour l?entreprise de tourisme marseillaise qui a enregistré un chiffre d?affaires de 82 M?, en hausse de 4,5%.


L'entreprise escompte cette année une croissance similaire en misant sur le développement des clientèles "business" et "famille". Après une chute de 4% de l'activité en 2009, l'entreprise de tourisme marseillaise Vacances Bleues (900 salariés, 25 hôtels gérés dont 5 en propre) a connu «une reprise timide» l'an dernier. 2010 s'est clos sur un chiffre d'affaire de 82 M€ (+ 4,5 % sur un an), porté par la "bonne tenue" du segment loisirs ainsi qu'une progression de 10% du segment "affaires" (13 % du CA). "L'année 2010 s'annonçait peu évidente mais les objectifs ont été atteints. À l'automne, le segment "affaires", en chute de 15 % en 2009 s'est redressé grâce à des réservations de dernières minute", indique le président du directoire Jean-Louis Largeteau, fort d'un résultat net triplé (1,2 M€). L'entreprise, qui a séduit 200 000 clients au panier moyen de 1195€, reste prudente, gageant sur "une croissance modeste" en 2011, avec un CA prévisionnel de 85 M€. Avec toutefois des objectifs ambitieux. Premier d'entre eux : porter le segment business d'ici la fin de l'année à 15% du CA (séminaires, incentives) en mettant en avant les "à cotés loisirs" (tennis, piscines ...) de ses 16 hôtels aménagés, via une campagne presse lancée le mois dernier. Pour attirer plus de familles (35% de la clientèle), Vacances Bleues mettra en place un tarif unique de 210€ pour les enfants durant les vacances scolaires dans les hôtels club du groupe et de nouvelles activités (coaching, cuisine...). Autres cibles : les seniors actifs et la clientèle de court-séjour, pour lesquelles le catalogue 2011 s'enrichit de 12 nouvelles destinations en France et de 6 autres en Europe (Prague, Madrid...). Fort de 60 destinations dans l'Hexagone, l'entreprise étoffe également son patrimoine. En juillet prochain, l'enseigne acquerra l'hôtel niçois Le Royal (140 chambres 3*), situé sur la Promenade des Anglais, propriété de deux caisses de retraite pour un montant compris entre 15 et 20 M€. Vacances Bleues recherche actuellement des investisseurs afin de créer une société foncière en vue d'acquérir le patrimoine cédé par les caisses de retraite (Ndlr : stratégie développée dans notre magazine à paraître début février). Enfin, l'enseigne lancera le mois prochain un nouveau site internet permettant de réserver des séjours en ligne. Le but : réaliser 10% de ses ventes sur internet d'ici 2013 contre 6% à ce jour.

Armelle Muraour


Légende : Jean-Louis Largeteau, président du directoire et Marianne Yung, la directrice de la communication et du marketing.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :