Wear Moi développe son offre dans l'univers de la danse

 |   |  287  mots
L?entreprise toulonnaise, spécialisée dans la confection d?articles de danse, tente une percée dans l?univers très fermé des fabricants de pointes.

"Nous y pensions depuis quelques années, confie Christophe Ridet, fondateur de Wear Moi (1,5 M€ de CA, 400 points de vente répartis dans plus de 30 pays, 13 employés). Les chaussons représentent 70% du marché de la danse. Nous voulions élargir notre offre, aujourd'hui concentrée sur le textile". Pour concurrencer la quinzaine de fabricants déjà en place au niveau mondial, l'ancien danseur professionnel, récemment rejoint par un expert de Repetto, a imaginé un "produit capable de s'adapter à toutes les morphologies". "Nous pourrons chausser même les danseuses les plus exigeantes. Nos pointes sont fabriquées à la main et se déclinent dans plus de 800 modèles différents. Au moment de faire leur choix, les clientes pourront s'appuyer sur cinq critères (largeur, dureté, pointure, cambrion et décolleté)". Un argument de poids déjà en passe de convaincre les revendeurs français et les troupes professionnelles. Le ballet de Monte-Carlo teste actuellement les chaussons de la marque. Un contrat potentiellement important sachant qu'une danseuse de haut niveau utilise en moyenne 120 paires par an. Pour asseoir son développement, la société mise avant tout sur le réseau des multimarques, avec pour cœur de cible, les 400 000 apprenties danseuses françaises. Après avoir posé ses pions à l'international, la société s'attèle désormais à pénétrer le marché domestique, qui a représenté 35 % de son CA en 2010. La société a investi 150 000 € dans la conception de son chausson de pointe et dans le développement de son unité de production en Tunisie. À terme, le dirigeant estime un potentiel de ventes de l'ordre de 50 000 paires par an.

PH

Photo : Christophe Ridet a commencé à confectionner des tuniques en 1992 pour sa compagne Elisabeth alors danseuse professionnelle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :