Weir Power & industrial installe son nouveau siège social à Saint-Victoret

 |   |  662  mots
La division française du groupe industriel mondial Weir spécialisée dans la conception, fabrication et commercialisation de soupapes de sécurité pour les industries nucléaire, chimique, pétrochimique et gazière a inauguré vendredi dernier son nouveau siège social France entre les Pennes-Mirabeau et Marignane. Non loin d?Eurocopter.


Plus exactement, il s'agit d'un transfert et d'une rationalisation de ses actifs immobiliers puisque la société était jusqu'en décembre 2011 implantée sur plusieurs sites à Châteauneuf-les-Martigues. Elle va désormais disposer d'un site unique et 1,5 fois plus grand. Un investissement de 8 M€ porté par un investisseur (Weir Power & industrial n'est que locataire) pour ce bâtiment d'activité de 5 730 m2 (3 560 m2 pour la production), dont la conception a été confiée à l'architecte marseillais Renaud Tarazzi et la réalisation à CCR (Compagnie des Contractants Régionaux) dont le siège social est à Avignon dans le Vaucluse.

Weir Power & Industrial, qui réalise 75 % de son chiffre d'affaires à l'export (45 M€ en 2011, 43,15 M€ en 2010), possède deux sites de production en France, l'un à Vendin-le-Vieil, près de Lens (Nord-Pas-de-Calais) et l'autre dans la région. "Le premier fabrique les soupapes à ressorts pour les industries pétrolière et gazière avec une capacité de masse, de l'ordre de 7 000 soupapes par an. Le positionnement est tout autre ici avec pour marché cible, le nucléaire et une technicité plus poussée. Nous produisons en moyenne 150 appareils par an", explique Stéphane Lamotte, directeur commercial Europe.

Si le nucléaire et le pétrole apportent l'essentiel du chiffre d'affaires, la division cherche à développer depuis quelques années le segment aéronautique, moyennant un investissement d'un peu moins de 5 M€ consenti ces derniers temps pour répondre à la demande. Cette activité contribue à hauteur de 10% du C.A mais 90% sont apportés par un seul client, Eurocopter, d'où son implantation.

"L'aéronautique constitue un axe fort de notre développement. Nous réunissons toutes les conditions - la surface financière, la taille critique et la capacité de production - pour être un sous-traitant de rang 1 (ndlr : le recentrage des donneurs d'ordre sur leur métier de concepteur-assembleur suppose que les sous-traitants soient en mesure de fabriquer des sous-ensembles ou ensembles complets). Nous sommes en discussion avancée avec Airbus et Boeing", précise Christian Goetz-Charlier, président de Weir France.

Pour le dirigeant, "personnellement basé" à Singapour, les marges de croissance sont naturellement à l'étranger, où la société est implantée via des bureaux commerciaux à Singapour, Dubaï et Johannesburg et des sites de production à Hubli, en Inde et à Suzhou, en Chine. "La Chine est incontestablement la locomotive aujourd'hui et notre premier client sur le nucléaire. La part du nucléaire ne représente que 3% de l'énergie produite (estimée à 100 Gwh par an) mais nous y réalisons la moitié de notre chiffre d'affaires sur ce segment (25M€)".

Le staff ne paraît pas embarrassé par la redistribution au niveau mondial de la carte nucléaire. "Il est très difficile aujourd'hui pour les industriels de se positionner car nous ne disposons pas encore de tous les messages. Mais il faut beaucoup de courage, à l'instar de l'Allemagne, pour décider de tout fermer. Il est à ce jour le seul pays qui ait pris une décision aussi radicale. L'arrêt de 120 centrales nucléaires a été estimé à 600 mds€", apporte en guise de réponse Christian Goetz-Charlier.

À ce jour, l'activité, sur laquelle la filiale française revendique entre 10 et 12% de parts de marché mondial, n'est pas impactée et la demande sera probablement relayée par le marché lié à l'amélioration de la sécurité. La société provençale présente un carnet de commandes (49 M€) correspondant à une année de visibilité. À l'horizon 2016, Weir Power & Industrial vise les 100 M€ de chiffre d'affaires.


A.D
Photo : La façade du nouveau siège social à Saint Victoret
© L. Molinier


Repères
Weir Power & Industrial
45 M€ de C.A en 2011
49 M€ de commandes
6,5 M€ de résultat net
250 collaborateurs dont 140 à Saint-Victoret
Centres de production : Lens (France), Suzhou (Chine), Hubli (Inde)
Bureaux de vente : Dubaï, Singapour, Johannesburg

Groupe Weir

Société fondée en 1871 par deux frères : Georges et James Weir
Trois divisions : Weir Minerals, Weir Oil & Gas, et Weir power & industrial
8 700 personnes
5 mds€ de C.A


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :