Pierre Garosi : "Notre rôle est d'accompagner aussi les entreprises"

 |   |  273  mots
(Crédits : DR)
Parce que la Ligue nationale contre le cancer, premier financeur privé de la recherche, dispose d'une compétence particulière en ce qui concerne l'accompagnement, la mise en place de son label Ligue Entreprise vise à seconder les sociétés dans le maintien et le retour à l'emploi des salariés touchés. Le président du comité 13 explique comment.

Le chiffre est éloquent : 10 000 personnes sont touchées par le cancer, chaque année, dans le département des Bouches-du-Rhône. "La Ligue est le premier financeur privé de la recherche. En région PACA, c'est 800 K€ apportés par an", rappelle Pierre Garosi. Cependant "une partie de notre activité est méconnue, elle concerne l'accompagnement apporté aux personnes atteintes de la maladie. Le cancer ne concerne pas que les personnes âgées, une partie de la population touchée est celle qui se situe entre 26 et 50 ans, c'est-à-dire celle qui se situe dans les entreprises et que nous n'arrivons pas à atteindre", détaille le président du comité 13.

Soutien réciproque

D'où la création d'un Label Ligue Entreprise, "comprendre l'entreprise au sens large, c'est-à-dire incluant les collectivités et les institutions comme la Gendarmerie avec laquelle nous sommes d'ailleurs en contact". Un Label qui inclut de la part de la Ligue un accompagnement "durant le long chemin qui mène de l'annonce de la maladie à la rémission. Le chef d'entreprise - qui a la tête dans le guidon et le regard focusé sur son marché, son chiffre d'affaires - se trouve souvent désarmé pour gérer les dommages collatéraux induit par un salarié atteint du cancer, que ce soit financier, humain, organisationnel ou technique". En contrepartie de cette aide apportée gratuitement, l'entreprise s'engage, elle, à soutenir les actions de la Ligue à l'intérieur de l'entreprise. Le coût des conséquences pour l'entreprise lorsque l'un de ses salariés est malade n'est "pas chiffrable", précise Pierre Garosi, "mais il a un coût certain".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :