Pourquoi Alibaba choisit Marseille

 |   |  408  mots
Alibaba va aider les TPE/PME spécialisées en produits provençaux à s'exporter en Chine
Alibaba va aider les TPE/PME spécialisées en produits provençaux à s'exporter en Chine (Crédits : DR)
Le spécialiste chinois de l'e-commerce a décidé d'aider les entreprises provençales à exporter leurs produits vers l'Empire du Milieu. Un projet qui devrait se concrétiser en début d'année via une plateforme dédiée.

La journée du vendredi 11 décembre a été une journée particulièrement active pour le géant chinois du e-commerce : alors qu'il annonçait le rachat de l'un des grands quotidiens de son pays, au même moment, à Marseille, une lettre d'intention était signée entre l'une de ses filiales, Tmall International, son partenaire local, Provence International Holdngs Limited, et la municipalité de Jean-Claude Gaudin. L'objet ? La création d'une plateforme d'e-commerce, exclusivement consacrée à la vente de produits provençaux sur le marché chinois.

Potentiel de consommation

Cette lettre d'engagement est essentielle pour le groupe chinois, d'abord parce qu'elle officialise l'engagement de la Ville de Marseille tout autant que le projet et lui permet désormais d'entrer dans une phase plus active, le choix des entreprises qui pourront donc profiter de cette opportunité d'internationalisation. Une sélection assurée par Provence International Holdings, une société à laquelle Alibaba a confié le choix des TPE et PME spécialisées en produis provençaux non périssables. Quelques entretiens ont déjà été menés ces derniers jours et se poursuivront durant ce mois de décembre. Provence International Holdings est également chargée d'assurer la promotion en Chine des heureux sélectionnés. Quant à la plateforme d'e-commerce, elle sera hébergée sur la plateforme Tmall International et devrait s'appeler logiquement E-Provence.

Signal d'attractivité

Si pour les TPE et PME qui feront partie du dispositif, Alibaba offre un potentiel de 334 millions de consommateurs sur une marché chinois de l'e-commerce estimé à 929 milliards d'euros en 2016, pour le territoire d'Aix-Marseille c'est un signal positif de son attractivité qui est envoyé. E-Provence sous-entend la prise de locaux et surtout il va s'appuyer sur les organismes consulaires tels les Chambres de Commerce et d'Industrie, Provence Promotion et autres acteurs du développement économique et du tourisme sans oublier évidemment, l'un des rouages indispensables à la bonne tenue du projet, le rapprochement avec le Grand Port Maritime de Marseille et les professionnels de la logistique. Cerise sur le gâteau, est également prévue la création d'un incubateur spécial e-commerce, intégré dans la démarche Aix-Marseille French Tech afin d'accompagner les jeunes pousses désireuses de se spécialiser dans cette filière. On n'en attendait pas moins d'un groupe tel Alibaba qui brasse 248 milliards de dollars de volume d'affaires. E-Provence a prévu d'être opérationnelle pour le Nouvel An chinois, c'est-à-dire le 8 février prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :