Quand Estrosi rencontre Pépy

 |   |  346  mots
Christian Estrosi et Guillaume Pépy ont décidé d'ajouter un avenant à la convention liant actuellement la Région PACA et la SNCF. Elle devrait permettre la mise en place des premiers portiques de sécurité en 2016.
Christian Estrosi et Guillaume Pépy ont décidé d'ajouter un avenant à la convention liant actuellement la Région PACA et la SNCF. Elle devrait permettre la mise en place des premiers portiques de sécurité en 2016. (Crédits : DR)
Comme annoncé, le nouveau président de la Région PACA a rencontré le président de la SNCF pour protester contre les dysfonctionnements des TER. Une rencontre d'où il ressort quelques annonces, comme la construction d'un centre de maintenance à l'est du territoire.

Il en a fait un des thèmes centraux de sa campagne. Lors de son élection officielle à la présidence du Conseil régional vendredi 18 décembre, il l'a répété : il faut en finir avec le retards des TER, d'autant que PACA détient l'un des plus mauvais records de France avec un train sur 5 en retard et un train sur 10 annulé.

Ce 21 décembre Christian Estrosi a donc rencontré Guillaume Pépy et abordé tous les sujets qui fâchent : les retards, les annulations, la sécurité, la maintenance et la modernisation du réseau.

Convention amendée

Conséquence directe : la convention qui lie actuellement la Région et la SNCF va se voir ajouter un avenant, signé dès janvier prochain et qui va permettre la mise en place des premiers portiques de sécurité, de tourniquets pour le contrôle de billets et d'agents de la police régionale des transports sur le terrain.

Un avenant qui va courir le temps qu'une nouvelle convention soit négociée en 2016 pour une mise en application en 2017.

Amélioration en tout genre

Si la sécurité et le respect des horaires sont deux sujets cruciaux, il n'en reste pas moins que celui de la fréquence comme celui de la capacité des rames joue aussi à plein un rôle dans l'efficacité des TER. Des problématiques elles aussi évoqués et qui devraient se traduire par des propositions faites par les services de la SNCF afin de, par exemple, mettre à disposition du réseau de PACA les derniers matériels roulants. L'aménagement des quais fait aussi partie de la liste des priorités dressées par la Région. Conséquence ou pas de cette liste non exhaustive, un centre de maintenance des rames, basé à l'est du territoire, pourrait voir le jour, son principe ayant été acté de concert par Christian Estrosi et Guillaume Pépy. Enfin une carte multimodale des transports devrait être instituée. Ce qui semble une bonne chose à l'heure où le transport en commun est largement incité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :