Comment le Réseau Entreprendre Provence veut grandir

 |   |  317  mots
Christian Malaterre veut développer l'accompagnement qualitatif des entreprises provençales.
Christian Malaterre veut développer l'accompagnement qualitatif des entreprises provençales. (Crédits : DR)
Développer l'engagement des chefs d'entreprises et faire pousser les entreprises du territoire provençal, c'est l'objectif du nouveau président, Christian Malaterre.

On l'a connu dans son engagement au sein de l'UPE 13 et surtout dans sa volonté de rapprocher les jeunes du monde de l'entreprise, bataille menée au sein de l'Association Jeunesse et Entreprises. Élu pour trois ans à la présidence du Réseau Entreprendre, Christian Malaterre compte bien appliquer la même méthode : aller chercher les hommes - et les femmes - de bonne volonté.

Pousser l'emploi

"Ce n'est pas le savoir-être ou le savoir-faire qui compte mais le savoir vivre ensemble" dit Christian Malaterre qui voit dans le bénévolat offert par les 90 chefs d'entreprise impliqués dans l'association l'une des meilleures façons de faire circuler les bonnes pratiques et surtout d'apporter aux entreprises qui en ont besoin les clés pour aller plus loin, pour grandir en taille et en compétences. Car le credo du Réseau c'est de favoriser la création d'emploi.

"Notre but est bien sûr d'aider les créateurs d'entreprises mais d'autres font cela très bien. Notre volonté c'est surtout de développer l'emploi. Pour être accompagnée, l'entreprise doit avoir un vrai business-plan. Et notre vraie force, c'est l'accompagnement fait par des chefs d'entreprises qui ne prennent pas de parts dans l'entreprise, qui sont dans le conseil désintéressé. C'est du don".

Faire savoir

Le Réseau Entreprendre Provence s'appuie sur un conseil d'administration de 24 membres et sur une équipe de 3 permanents pour un budget de 120.000 euros. Une somme qui est "le minimum vital mais qui ne nous permet pas une grande marge de manœuvre", déplore Christian Malaterre qui veut "faire grandir le Réseau en qualité et en nombre afin de permettre une plus grande richesse" dans l'accompagnement. De 90 actuellement, le nombre de membres devrait atteindre 150 personnes dans les deux ans. "Les chefs d'entreprise doivent comprendre que ce qu'ils ont reçu, ils doivent le rendre" insiste Christian Malaterre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :