Le Forum Smart City Marseille Méditerranée revient !

 |   |  464  mots
Présents à la conférence de presse de lancement du 2ème Forum Smart City Marseille Méditerranée, Jean-Christophe Tortora, président de La Tribune, Daniel Sperling, adjoint en charge du numérique, Didier Parakian adjoint à l'économie, Caroline Pozmentier, en charge de la sécurité et Luc Bouvet, directeur régional d'Eiffage Construction.
Présents à la conférence de presse de lancement du 2ème Forum Smart City Marseille Méditerranée, Jean-Christophe Tortora, président de La Tribune, Daniel Sperling, adjoint en charge du numérique, Didier Parakian adjoint à l'économie, Caroline Pozmentier, en charge de la sécurité et Luc Bouvet, directeur régional d'Eiffage Construction. (Crédits : DR)
Organisée par La Tribune et la Ville de Marseille, cette seconde édition s'interrogera les 29 et 30 septembre au Pharo sur le rôle de la Métropole comme accélérateur du numérique. Un sujet qui rassemblera des experts internationaux, des acteurs du territoire, des responsables politiques, des industriels et des entrepreneurs, réunis pour poser les problématiques et les promesses de la ville intelligente.

Comment la Métropole joue-t-elle son rôle de catalyseur dans un contexte où le numérique bouleverse les us et usages ? C'est la (bonne) question posée conjointement par La Tribune et la Ville de Marseille qui organisent pour la seconde année consécutive un Forum entièrement dédié à la Smart City, à ses impacts et ses promesses, les 29 et 30 septembre prochain au Pharo à Marseille.

Une seconde édition qui se déroulera le jeudi 29 septembre dès 14h, par une série d'ateliers de co-création mêlant industriels, start-ups, élus, experts tandis que le vendredi 30 septembre, sera jalonné de table-rondes abordant les thématiques du big data et de la sécurité, du sport et du numérique, du rôle des entreprises dans la création de la smart métropole ou encore de l'impact du numérique sur l'urbanisme et l'aménagement métropolitain.

"La Smart city ne doit pas être un beau discours, elle doit être une réalité", a rappelé Jean-Christophe Tortora, le président de La Tribune, lors de la conférence de presse de présentation du Forum qui s'est tenu ce jeudi 8 septembre sur le chantier Smartseille, porté par Eiffage. Une façon de joindre le geste à la parole, Smartseille étant au sein du périmètre d'Euroméditerranée, LE démonstrateur de la ville intelligente. Ce qui fait dire à François Jalinot, le DG d'Euroméditerranée que Smartseille n'est qu'une brique d'un plus vaste écoquartier de 700 000 m2, sorte de Fab Lab à ciel ouvert.

Eldorado de l'industrie numérique ?

Cette question c'est Daniel Sperling qui la pose. L'adjoint au maire de Marseille, en charge du numérique et qui est également élu régional en est persuadé, "Marseille affiche une forte ambition de leardship, celle de devenir la référence des Smart Cities du sud". Classée parmi les 40 villes les plus innovantes au monde, la Cité phocéenne peut compter sur son port, son littoral, "sa position géographique qui lui permet de devenir l'épicentre de la connectivité reliant l'Europe du Sud, l'Asie, l'Afrique et le Moyen-Orient". Et sur son mouvement French Tech, dont Daniel Sperling rappelle qu'il "doit confirmer".

Et de redonner les chiffres de la filière numérique : 7 000 entreprises, 40 000 emplois, 8 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

French Tech plutôt que French Connection

Des résultats qui sont pour Didier Parakian, l'adjoint au maire de Marseille en charge de l'économie, ni plus ni moins "un bel exemple de jeu collectif. Notre territoire prend une dimension supplémentaire. La vieille et la nouvelle économie sont condamnées à travailler ensemble. On a souvent parlé de Marseille pour sa French Connection. On en parle désormais pour sa French Tech".

Pour s'inscrire c'est ici : http://smartcitymarseille.latribune.fr/inscription/

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :