Comment Allianz booste son accélérateur

 |   |  419  mots
(Crédits : DR)
Après une année d'existence et alors que s'entame la quatrième promotion, l'accélérateur de l'assureur français, installé au sein de l'Allianz Riviera à Nice, s'étoffe notamment en développant les partenariats corporate. Ou comment un accélérateur accélère…

C'est peut-être une façon de concrétiser la volonté de l'assureur de s'investir toujours plus dans le numérique : alors qu'Allianz a annoncé vouloir consacrer 650 millions d'euros dans la digitalisation, voilà que son accélérateur français, basé au sein du stade niçois, affirme encore un peu plus sa stratégie d'accompagnement.

Bien sûr, celle-ci se lit déjà au travers des six nouvelles startup sélectionnées pour rejoindre la quatrième saisons et le programme de cinq mois. DreamUpVision et RogerVoice viennent du domaine de l'e-santé, Ledger se base sur la technologie blockchain, Plumlabs mêle objet connecté et intelligence artificielle, M2Key et Inmemori se voulant des plateforme respectivement dédiées au secteur du retail et au souvenir après la perte d'un proche.

Destination Chine

L'InsurTech, la blockchain, l'IoT sont depuis l'origine des sujets que regarde attentivement Allianz.

Mais l'accélérateur que dirige Sylvain Theveniaud prend fortement le virage de l'international. Déjà entamé dès la sélection de la seconde promotion, celui-ci est clairement conforté puisque le programme s'enrichit pour cette quatrième saison d'une session de deux semaines en Chine, plus particulièrement à Pékin, Shanghai et Shenzen.

Voyage, voyage...

En parallèle, l'accélérateur poursuit ses partenariats corporate. Si Voyages-sncf.com faisait déjà partie du dispositif depuis la troisième session et si RogerVoice - qui a développé une technologie capable de permettre aux sourds et aux malentendants de téléphoner grâce aux outils de reconnaissance vocale et d'intelligence artificielle - va en bénéficier, c'est désormais aussi avec Sanofi qu'un programme d'accélération spécifiquement consacré au digital health va être créé.

Se démarquer

L'idée a émergé après qu'Allianz ait organisé à Paris fin novembre Allianz&Co, dont le principe était de faire pitcher 18 startup devant des investisseurs à l'envergure internationale tels Ventech, Idinvest Partners (déjà partenaire de l'accélérateur) Serena Capital ou Elaie Partners. La co-accélération corporate, voilà la différenciation made in Allianz. Pour le coup, c'est DreamUpVision, plateforme de dépistage et de diagnostic des maladies de l'œil utilisant l'intelligence artificielle qui va inaugurer l'initiative.

Depuis son lancement, l'accélérateur d'Allianz a permis une levée de fonds globale de 15 M€. Parmi les startup prometteuses, on note Wever (co-voiturage dynamique), MyCoach (logiciel d'aide à la gestion d'entrainements sportifs) ou encore Lucie Labs (bracelet connecté et baskets intelligentes), qui ont toutes poursuivi fortement leur développement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :