Comment la CDC veut accompagner la dynamique des territoires

 |   |  670  mots
Nice reconnue Territoire Intelligent Grande Ambition grâce au Centre international des territoires intelligents qui valorise la data.
Nice reconnue Territoire Intelligent Grande Ambition grâce au Centre international des territoires intelligents qui valorise la data. (Crédits : DR)
Alors que la Banque des territoires, sa nouvelle "marque" sera lancée officiellement fin mai, la Caisse des Dépôts réaffirme sa volonté d'être présente, en ingénierie ou financièrement, auprès des projets censés créer de la croissance. Et ça concerne aussi bien les collectivités que les startups.

Depuis son arrivée en décembre dernier à la direction générale, Eric Lombard n'a pas joué la stratégie du temps mort. Aussitôt arrivé, aussitôt la volonté du nouveau patron de la CDC est imprimée. "Mon projet stratégique est un projet de transformation accélérée d'une Caisse des Dépôts focalisée sur ses cœurs de métiers, résolument orientée clients et fortement déconcentrée dans son fonctionnement". Un discours dont n'aurait pas à rougir un chef d'entreprise, tant la roadmap du successeur de Pierre-René Lemas semble structurée et claire : faire mieux et plus fort.

La théorie de la marque

C'est dans cet esprit qu'est née l'idée de la Banque des Territoires. Qui n'est pas une banque mais "une fédération d'actions sous une marque". Une façon d'être plus visible, "de montrer qui nous sommes", dit Richard Curnier. Et cela "en 3 axes : conseiller, financier, opérer" explique le directeur régional Provence Alpes Côte d'Azur de la CDC. C'est-à-dire apporter de l'expertise en ingénierie aux territoires, de la monnaie sonnante et trébuchante via une offre qui s'étend du prêt à l'investissement et répondre aux besoins en logement quels qu'ils soient. "Nous opérons sur toute la chaîne pour permettre à un maire ou à une métropole de soutenir son projet". Insuffler donc cette aide qui aide à structurer les territoires.

Le territoire, c'est bien le "truc" de la CDC. Qu'elle regarde avec une vision long termiste. Une Caisse des Dépôt qui fonctionne aussi comme un "label", une caution. Richard Curnier le reconnaît. "La CDC apporte une sécurité, une crédibilité au projet".

A Grasse, le financement de la médiathèque de la ville à hauteur de 10 M€, ou le cinéma de Manosque comme celui du tramway d'Avignon sont quelques-uns des exemples d'une implication au plus près du citoyen. "Nous sommes sensibles à tout ce qui est lié au quartier prioritaire. La CDC peut parfois être bien peu visible, mais elle est présente au quotidien".

L'entreprise, mon amour (aussi)

C'est aussi du côté des startups qu'elle joue sa présence. Proviridis, la startup marseillaise impliquée dans le développement des carburants alternatifs, Totem Mobi, la voiture électrique maline qui se faufile en Provence Alpes Côte d'Azur et surtout l'entrée au capital de l'accélérateur P.Factory présent à Marseille et Nice, ce qui constitue une autre porte d'entrée vers les entreprises innovantes, sont de multiples exemples que la CDC n'est pas étrangère au monde de l'entreprise, même si elle fait attention à ne pas marcher sur les platebandes de sa "cousine", bpifrance, et n'investit que dans des projets "réellement disruptifs et qui apportent un plus au cadre de vie, à la smart city", appuie Richard Curnier.

Montrer l'exemple et dupliquer

Etre disruptif tout en étant en capacité d'être dupliqué c'est la philosophie de TIGA, l'appel à manifestation d'intérêt Territoire d'innovation de Grande Ambition qui a vu un seul lauréat en Provence Alpes Côte d'Azur, le Centre international des territoires intelligents, porté par la Métropole Nice Côte d'Azur et l'Université Côte d'Azur. Un projet qui vise à valoriser la data et pour lequel la Caisse des Dépôts va donc apporter une aide en ingénierie.

Autant de projets, ici et là, réalisés ou en phase de l'être, qui semblent montrer un bon comportement économique. Même si la commande publique semble marquer le pas, perdant 14,8 % entre 2012 et 2017, s'érodant l'an dernier à chaque trimestre. Pourtant, la courbe de l'ingénierie dit le contraire, étant en augmentation qu'elle provienne des syndicats intercommunaux, des départements, de la Région ou des communes. A interpréter comme le signe de projets qui se préparent pour demain. Qui confirment l'embellie conjoncturelle ? Pour la CDC, l'enjeu est clair, tout doit être fait pour ne pas "casser la dynamique".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :