Jean-Pierre Galvez : "L'innovation est une spécificité de l'artisanat"

 |   |  582  mots
(Crédits : DR)
Une bonne image de marque auprès du consommateur, une croissance des créations d'entreprises, des métiers d'art qui participent à l'attractivité des territoires… mais des défis aussi, dont celui, évidemment incontournable, de la digitalisation. Autant de challenges qu'il faut savoir relever, explique le président de la CMA Provence Alpes Côte d'Azur.

La Tribune - Quelle est la place de l'artisanat dans l'économie régionale ?

Jean-Pierre Galvez - L'artisanat prend toute sa place dans l'économie de Provence Alpes Côte d'Azur. Il représente ainsi 33 % du tissu marchand, on dénombre +13,5 % de créations de nouvelles entreprises. 12,6 % des entreprises artisanales sont implantées en milieu rural. Il est important de dynamiser le moyen et haut pays. L'ensemble des départements de la région a déployé la même initiative que nous avions initié dans les Alpes-Maritimes. Nous devons aller à la rencontre des artisans.

On semble assister à un regain de l'intérêt porté par les pouvoirs publics et institutionnels sur la valeur ajoutée que représente l'artisanat notamment dans l'économie de proximité. Est-ce suffisant ?

L'artisanat représente une foule d'opportunités pour peu que l'on s'y intéresse et qu'on le valorise. On note indéniablement un retour aux valeurs de proximité. L'artisanat bénéficie d'une image d'efficacité et de professionnalisme. Je suis bien sûr satisfait que l'on parle autant de l'artisanat. Mais tout cela n'est pas suffisant. Nous attendons des actes. Il faut permettre aux petites et moyennes entreprises de se développer. Il faut considérer la taille des entreprises. L'artisanat regroupe beaucoup d'entreprises unipersonnelles. Permettons à ces petites entreprises de se développer, et je suis persuadé qu'elles embaucheront. La reconnaissance c'est bien, mais les actes, c'est mieux.

Les métiers d'art sont-ils suffisamment bien perçus ?

Les métiers d'art sont la vitrine de l'artisanat. L'un des objectifs de la mandature est de labelliser de nouvelles villes d'art. L'intérêt pour notre territoire est qu'il y ait beaucoup de villes d'art. Il y a un effet d'attractivité en local mais l'ambition est de les promouvoir également auprès des touristes.

Quelle place l'innovation tient-elle dans les enjeux à venir ?

L'innovation est une spécificité de l'artisanat. Les artisans ce sont toujours adaptés aux besoins du consommateur en mettant en place des produits différents. L'innovation existe par des alliages, une façon de produire particulière, des méthodes de commercialisation et de management des équipes. Les fablabs, qui se déploient désormais, sont également le moyen de donner vie à un prototype ou de générer une petite production. L'innovation a toujours accompagné l'artisanat.

Quel est l'intérêt de la plateforme Art Lab Net ?

Cette plateforme (lancée ce 18 mai NDLR) est un projet européen mené avec la Corse, la Sardaigne, la Ligurie, les Alpes-Maritimes et le Var qui a été initié il y a 3 ans. Il permet de mettre en avant les savoir-faire des artisans. Quatre centres de ressources vont voir le jour, intégrant des FabLabs. La plateforme permettra côté professionnels de créer des synergies, de favoriser les échanges transfrontaliers et le partage de compétences. Pour le grand public, la plateforme prendra la forme d'une large vitrine des savoir-faire, avec présentation des créations des artisans. Près de 500 artisans devraient être recensés d'ici 2019. Clairement le digital constitue un défi et nous devons accompagner les artisans dans cette transition. Il en va de l'adaptation de l'artisanat aux enjeux du grand public.

Quels sont les défis des cinq prochaines années ?

Il va s'agir de gérer le manque d'apprentis, le déficit de main d'œuvre. Le développement de l'apprentissage est essentiel, il en va de la reprise de nos entreprises artisanales et de la transmission des savoir-faire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :