ImmaTerra, c'est quoi ?

 |   |  409  mots
(Crédits : © krabata - Fotolia.com)
Basée à Sophia-Antipolis au sein du Village by CA, axée sur l'économie de la fonctionnalité, cette société coopérative veut appendre aux entreprises et aux individus les nouveaux modèles économiques. Exactement au moment où on évoque de plus en plus la "raison d'être" de l'entreprise.

Avant, elle s'appelait Club Cap EF. EF comme Economie de la fonctionnalité. Née de la volonté du club des entreprises de Grasse en 2014, l'association devient société coopérative en 2017. Histoire d'être davantage structurée et de prendre de l'épaisseur. Car c'est le moment où les modèles économiques nouveaux sont autrement considérés. Les entreprises, en recherche de nouvelles façons de penser l'entreprise et son organisation, voire son rendement. L'économie circulaire prend sa place dans les esprits et les considérations. Les individus ou les associations sont également en quête d'un nouvel équilibre... ImmaTerra naît donc dans un contexte ultra-favorable.

Vision business différente

Son objectif est typiquement d'accompagner les entreprises dans cette nouvelle recherche de modèle économique plus efficient, un accompagnement que la SCIC revendique comme la plus en adéquation avec l'état d'avancement de l'entreprise elle-même sur ces sujets. "Nous structurons les accompagnements", confirme Sylvie Sempels, coordinatrice de projets. Au nombre de trois, l'un pour Découvrir, le second pour Impulser, le troisième pour S'engager, ils visent à ne laisser personne sur le côté de la route vers l'efficience. Qu'il s'agisse de poser les bases de l'économie de la fonctionnalité, de travailler autour de ce qu'est la raison d'être de l'entreprise ou de prototyper la mise en place d'une offre orientée économie de la fonctionnalité, tout vise à considérer les limites des modèles traditionnels pour en nourrir de nouveaux. "C'est une autre façon de considérer le business", note Sylvie Sempels.

"L'entreprise a une finalité que l'on appelle la raison d'être. Or dans 90 % des cas, cette raison d'être n'existe pas", souligne pour sa part Christophe Sempels, président et directeur scientifique. L'efficience qui peut être d'ailleurs être multiple, environnementale ou monétaire par exemple.

Les startups aussi

Parce que quitte à penser avec de nouveaux paradigmes, autant le faire dès la naissance, ImmaTerra - qui essaime en Bretagne et en Aquitaine et qui est également présente en Belgique - lance un programme spécifiquement orienté startup. Baptisé EFC Startups, il unit aussi l'incubateur Paca-Est et l'école de management Skema et sera officiellement lancé le 24 septembre prochain. "L'efficience économique n'est pas un concept, elle est opératoire, elle doit transformer l'entreprise", ajoute Christophe Sempels. Naissante ou bien installée dans le paysage économique, déjà sensibilisée ou ignorante. Une autre façon de pratiquer l'innovation...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :