Pourquoi Marseille regarde vers Hambourg... et aussi un peu vers l'Asie

 |   |  537  mots
(Crédits : DR)
Une délégation économique menée par la ville de Marseille s’est rendue à Hambourg pour tenter d’attirer des entreprises locales et se rapprocher de l’écosystème local. Les affinités allemandes avec la Chine sont notamment en ligne de mire.

Des noces de diamant qui pourraient se transformer en or ? C'est en tout cas ce qu'espère la ville de Marseille qui, à l'occasion des 60 ans de jumelage avec Hambourg, a envoyé une délégation économique en Allemagne pour rencontrer l'écosystème local. Si les deux villes présentent des points communs, un grand port et la deuxième plus importante population du pays, Hambourg est un centre économique important à l'échelle européenne. Un attrait qui n'a pas échappé aux élus et acteurs économiques phocéens. "Nous voulons que notre serment soit plus actif en économie", confirme Didier Parakian, adjoint à l'Economie.

Dans cette optique, Provence Promotion a rencontré son homologue Hamburg Invest, dont les capacités sont presque deux fois plus importantes avec 25 salariés, un budget de 4 millions d'euros et de 80 à 100 investisseurs attirés chaque année. "A proportion égale nous avons la même force de frappe, mais il est difficile de faire des comparaisons tant les territoires sont différents, Hambourg est historiquement fort en Asie", souligne Laurence Soldermann, manager du pôle prospection de Provence Promotion. Les deux agences aimeraient développer trois synergies, à commencer par la possibilité pour des start-up hambourgeoises de venir à Marseille, et inversement, pour travailler pendant plusieurs mois. "Je souhaiterais mener cet accord dans les prochaines semaines, nous avons plus d'expérience qu'eux sur le volet start-up", appuie Vincent Berge, vice-président international d'Aix-Marseille French Tech.

Mutualiser les représentations

Autre proposition, permettre aux délégations de venir sur des stands où chacun est déjà bien implanté, le salon d'innovations VivaTech pour Marseille et la foire industrielle Hannover Messe pour Hambourg. Enfin, permettre un échange de visibilité. "Hambourg est représentée à Shanghai et participe au sommet China meets Europe, nous pourrions les accompagner pour nous montrer et eux profiter de notre représentation à Paris", détaille Laurence Soldermann.

"Ce serait bien de profiter de leurs structures en Chine", confirme Didier Parakian qui a apprécié le déploiement par Hambourg Invest d'ambassadeurs dans différentes villes du monde chargé d'encourager les relations avec le tissu économique local. "Nous pourrions mutualiser nos forces en mettant en commun nos bureaux ou nos agents", souhaite l'élu.

L'Allemagne aussi dans le viseur

Si l'Asie fait briller les yeux des acteurs économiques marseillais, le marché allemand n'est pas oublié. Ce déplacement vise également à présenter la citée phocéenne et sa région aux entrepreneurs hambourgeois. Une démarche importante selon Christine Jobert, directrice du Club d'Affaire Franco-Allemand de Provence, qui explique que "la Région Sud est souvent liée aux vacances plutôt qu'au travail, les Allemands se tourne plutôt vers Paris, puis Lyon qui est plus près et possède un tissu économique semblable l'Allemagne avec beaucoup de PME".

Autre élément primordial pour accroître l'attractivité de la région marseillaise : une ligne directe en avion. "Un homme d'affaires ne passera jamais une journée en avion pour venir, c'est important d'être sur un axe de communication", appuie Didier Parakian. Si les autorités respectives semblent s'accorder sur ce point, une ligne directe ne devrait pas ouvrir avant 2020, au plus tôt, faute de compagnie voulant assurer la liaison.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :