Volotea met le turbo à Marseille

 |   |  428  mots
(Crédits : DR)
La compagnie aérienne espagnole qui propose des vols entre les villes moyennes européennes, lance de nouvelles lignes depuis Marseille Provence. La conséquence d'excellents résultats depuis le lancement de sa base sur le tarmac provençal en avril.

Ça plane pour Volotea. Après l'ouverture d'une base à Marignane en avril, sa cinquième en France, la compagnie espagnole présente de beaux résultats et annonce l'ouverture de six nouvelles lignes pour un total de 23 destinations en 2019.

Une ambition nourrie par les résultats de ses six premiers mois en Provence où le nombre de ses passagers grimpe cette année de 74%, soit 265 000 voyageurs, avec des avions affichant un taux de remplissage de 94%. Seule ombre au tableau, une ponctualité à la baisse, une problématique que rencontrent toutes les compagnies aériennes depuis le début de l'année.

Ajouter des passagers à l'aéroport

Pour 2019, l'objectif est une croissance du nombre de passagers de 32%, pour atteindre 350 000 voyageurs. Au total, se sont 2 200 vols sur un rayon de 2 500 kilomètres qui sont assurés. Comme à son habitude, Volotea choisit principalement des routes qui ne sont pas desservis : Luxembourg, Cagliari, Bari, Rijeka, Lanzarote et Fuerteventura. Cela porte à 13 le nombre de lignes exclusivement desservis depuis Marseille par Volotea.

"Notre stratégie ajoute des passagers dans un aéroport, mettre une liaison vers Londres prendrait des passagers à une autre compagnie", avance Carlos Munoz, PDG de la compagnie espagnole. Un client d'oeil à Ryanair, qui vient d'annoncer son retour sur le tarmac provençal. A ces nouvelles ligne, s'ajoutent l'extension des saisons pour 12 trajets, comme Biarritz, Prague, Venise ou Majorque, mais aussi le renforcement de la fréquence pour Strasbourg, Caen, Split et Venise.

De bon augure pour l'aéroport

La recette est la même partout avec une stratégie axée sur les villes moyennes, souvent sans connexion directe. "Nous allons là où les gens veulent aller mais ne peuvent pas, c'est un réseau unique avec des prix compétitifs", explique Carlos Munoz dans un français impeccable. Avec 20 millions de passagers en six ans et 309 millions de chiffre d'affaires, le succès est au rendez-vous.

Et Marseille y joue une place centrale. "Marseille est l'une de nos plus belles sucess story, nous regrettons presque de ne pas avoir ouvert une base plus tôt", s'enthousiasme le dirigeant dans un français impeccable. La capacité de siège de Volotea devrait encore s'accroître avec le remplacement d'ici 4 ans de sa flotte actuelle par des Airbus A319 avec 25 places supplémentaires.

Ces perspectives font aussi la joie de l'aéroport de Marseille-Provence. "Il s'agit d'une des plus belles aventures que j'ai connues", assure Julien Boullay, le directeur commercial et marketing de l'AMP. Après être passé derrière Toulouse en nombre de passagers l'aéroport Marseille-Provence compte bien reprendre son envol.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :