Skema et la stratégie de knowledge academy

 |   |  780  mots
Le campus de Skema Grand Paris est présenté comme le point d'ancrage de la stratégie globale de l'école.
Le campus de Skema Grand Paris est présenté comme le "point d'ancrage de la stratégie globale de l'école". (Crédits : DR)
Alors qu'elle fête ses dix ans et que le contexte général du secteur a poussé ces dernières années à un phénomène de concentration, la business school, dont le siège est à Sophia-Antipolis, affirme franchement sa volonté d'être perçue comme un groupe international. Ce que devraient contribuer à faire les deux prochains campus, à Paris et en Afrique du Sud.

2019 se dessine clairement comme une année charnière pour Skema. On appelle cela aussi l'alignement des planètes. Où le résultat d'une stratégie de positionnement et de développement qui a porté ses fruits. A l'aube de ses dix ans, c'est un signe indéniablement positif. De quoi même le ressentir jusque dans le discours d'Alice Guilhon, la directrice générale, qui n'hésite pas à rappeler quelle a été la volonté de l'école, dans un contexte où on a vu les différentes structures existantes sur le marché, opérer des actions de rapprochements-fusion. Skema elle-même est née de la fusion entre le CERAM Sophia-Antipolis et l'ESC Lille. Lorsqu'elle érige sa feuille de route en 2009, Skema Business School se pose la question de quelle école il faut créer pour répondre aux attentes des entrepreneurs et des étudiants. Vaste question. La réponse est venue d'un constat : "il n'existait pas de marque mondiale", dit Alice Guilhon.

Stratégie "glocale"

Le constat est donc devenu objectif. Celui de créer un groupe international multisites. Et ne pas faire de Skema BS une école française qui se déploie à l'étranger mais une "école globale", souligne Alice Guilhon, implantée dans différents endroits du globe et qui soit "un institut de développement et de recherche".

Dans les faits la gouvernance a été adaptée à cette volonté. Après Suzhou en Chine en 2009, Raleigh aux Etats-Unis, en 2011, c'est au Brésil, à Belo Horizonte en 2015, que Skema BS essaime.

Mais qui dit école globale, dit internationalisation à pousser. Skema l'avait annoncé elle avait bien l'intention d'agrandir son portefeuille de campus. La Russie et l'Afrique étaient les deux pistes envisagées. Ce sera finalement l'Afrique, au Cap, dès la rentrée 2019, en partenariat avec l'Université de Stellenbosch. Un choix qu'Alice Guilhon explique par "l'écosystème africain dynamique" et par la volonté "d'installer notre marque sur ce continent". Un directrice générale assez fière de souligner que Skema est la première école de management à disposer d'une présence en Afrique anglophone. Une implantation qui devient donc un "hub pour la zone" africaine. Le modèle économique qui y est déployé est le même que pour les autres adresses à l'étranger, avec une location des espaces qui constituent le campus et un investissement d'un million d'euros.

Business modèle

Car pour ses campus hors périmètre hexagonal, Skema BS adopte un principe, celui de ne pas être propriétaire. "Nous préférons voyager léger. Nous ne prenons jamais de risque", explique Alice Guilhon. Surtout, ce modèle permet de se mettre en retrait au cas de coup dur de l'écosystème dans lequel Skema s'implante. Car comme pour le Cap, une installation de campus sous d'autres cieux que ceux de la France doit répondre à des prérequis. Notamment s'inscrire dans le cadre d'un écosystème académique dynamique, d'un écosystème d'entreprises qui ne l'est pas moins, créant une plateforme de business international. Et puis "il faut aussi que nous soyons acceptés par les acteurs économiques et ne pas être perçus comme venant déstabiliser l'existant".

Un modèle qui, en revanche, est un peu différent pour le futur campus Grand Paris. 30 000 m2 en bords de Seine à Suresnes, un site - qui appartenait auparavant à Airbus - entièrement reconfiguré afin d'être fin prêt pour la rentrée 2020. Et un investissement de 150 M€, Skema BS étant ici, propriétaire. Une résidence étudiante de 200 chambres devrait être opérationnelle environ six mois après la livraison du campus, le bâtiment déjà existant exigeant d'être entièrement adapté à ces nouveaux usages.

C'est aussi ici que sera installé le Skema Global Lab, orienté Intelligence Augmentée et non pas artificielle. Un Lab qui "crée un prisme", poursuit Alice Guilhon.

Bouclée un an avant la fin prévue, la feuille de route 2015-2020 va laisser la place à la suivante. Qui devra et devrait prendre en compte les prochains défis de l'enseignement. Skema y a déjà mis un pied en lançant SKOOL, plateforme de e-learning qui a été pensée pour répondre aux besoins de flexibilité des entreprises et évidemment de leurs collaborateurs. De même, la création d'un institut fintech, baptisé Skema Fundvisory, est dédié à la recherche sur la digitalisation des métiers et des entreprises. Une façon d'être au près du terrain et de ressentir les évolutions, pour mieux les anticiper. Un modèle d'école multi-sites peut-être mais multi-fonctions aussi. Un modèle du futur ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :