Milanamos s'envole de l'aérien vers le tourisme

 |   |  562  mots
(Crédits : Pixabay / CC)
Avec sa plateforme d'analyse prédictive permettant de prévoir les routes les plus prometteuses, la startup basée à Sophia-Antipolis sert l'activité des aéroports et des compagnies aériennes. C'est vers les métiers gérants des ressources extérieures que se trouve son nouvel axe de développement.

La data, cette donnée si précieuse est la base même qui donne tout son sens à PlanetOptim. Créée en 2014, la solution fournit aux aéroports et aux compagnies aériennes, une plateforme d'analyse prédictive permettant de tester et donc d'éprouver la rentabilité de nouvelles routes aériennes. Un outil précieux notamment pour les compagnies low cost. Pour preuve, le contrat conclu en début d'année avec FlyDubaï, filiale low cost d'Emirates, qui en même temps, permet à la startup d'être présente au Moyen-Orient. Cette vision "prédictive", c'est à Christophe Imbert qu'on la doit. Venu du secteur de l'aérien, il fonde Milanamos avec Christophe Ritter en janvier 2014, persuadé que l'exploitation du big data ouvre de nouvelle perspectives. 5 ans plus tard, 50 compagnies aériennes et aéroport disposés dans le monde entier, constituent le portefeuille client de la startup, qui loin de s'endormir sur ses lauriers, s'envole vers d'autres secteurs.

Planifier des projets

Un temps, c'est vers le multimodal que la jeune pousse s'est tournée, persuadée que l'intégration de l'ensemble des données de transport, en incluant toutes formes, était la solution tant attendue par les aéroports certes, mais également par les gares ou toute autres acteur du secteur. Or, l'exercice se révèle plus compliqué que prévu et ce n'est pas tant au niveau de la récupération de la donnée mais bien l'exploitation de celle-ci dans un modèle qui porte ses fruits, d'un point de vue économique. "Nous abandonnons pour l'instant la partie transport public. Il n'existe pas pour l'heure de modèle mobility as a service".

En revanche, comme "notre métier c'est de planifier des projets", c'est plus largement vers le secteur du tourisme que Milanamos va puiser son axe de développement. Et notamment dans l'hôtellerie où, constate le président de la startup, "les logiciels de planning ont été construits avec une vision très RH de la problématique. Or, de plus en plus, les entreprises font intervenir du personnel externe à elles. Notre rôle ici, est de mettre en place des contrats pour les ressources externes". Ce qui nécessite une adaptation des logiciels existants.

"Au lieu de faire du multimodal, nous nous étendons au secteur du tourisme global", résume Christophe Imbert.

Digitalisation complète

"Le prochain RDV de PlanetOptim est d'offrir à tous les transporteurs la possibilité de gérer les contrats de transports multimodaux en permettant de partager la recette sur un trajet porte à porte. Nous utilisons une technologie basée sur des contrats intelligents, contrats qui se gèrent eux-mêmes selon les règles définis par les opérateurs mais surtout selon l'évolution des relations commerciales", poursuit le dirigeant. "Par exemple, un accord commercial signé dans certaines conditions il y a 2 ans et non utilisé actuellement s'éteindra automatiquement ou recommandera une renégociation ou un arbitrage pour le faire marcher. Nous devons conclure un accord en 2019 avec un groupe d'opérateurs majeur".

En parallèle, Milanamos, qui a été choisie pour intégrer l'accélérateur du Village by CA à Sophia-Antipolis, teste la vente en ligne de sa solution. "Auparavant nous vendions et formions. Désormais nous digitalisons l'expérience complète". Milanamos emploie 6 personnes en France et 3 en Inde et réalise un chiffre d'affaires de 450 000 d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/06/2019 à 9:54 :
Attention aux anglicismes !

(...) persuadé que l'exploitation des MÉGADONNÉES ouvre de nouvelle perspectives.

(...) 50 compagnies aériennes et aéroport disposés dans le monde entier constituent le portefeuille client de la JEUNE POUSSE.

NUMÉRISATION complète

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :