Pourquoi Xavier Niel ne lâchera pas Nice-Matin

 |   |  633  mots
(Crédits : Charles Platiau)
Propriétaire depuis le 12 juillet dernier de 34 % du capital du quotidien basé à Nice, le patron de Free serait, selon son entourage, déterminé à poursuivre le processus engagé et donc à acquérir 100% du titre début 2020. Comme le prévoit le pacte d'actionnaires. Pour l'heure, celui-ci n'est toujours pas dénoncé devant le Tribunal de commerce de Nice par le PDG, Jean-Marc Pastorino, partisan de l'offre d'Iskandar Safa.

Ce 19 juillet, cela fera exactement une semaine que Xavier Niel est propriétaire d'une partie du capital de Nice-Matin. En rachetant le 12 juillet dernier, très officiellement, les parts que détenait le groupe belge Nethys à hauteur de 34 %, le patron de Free a de fait, en quelque sorte, marqué son territoire. Il a en tout cas, juridiquement, pris un temps d'avance sur Iskandar Safa.

Hier, l'annonce de la nomination prochaine de 4 administrateurs, dont lui-même, est aussi un autre jalon posé. Car qu'on se le dise, Xavier Niel n'a aucune intention d'abandonner le processus de rachat de Nice-Matin.

Et c'est son entourage qui le dit. En droit, le rachat ne fait pas de doute.

L'Assemblée générale du 12 juillet dernier, qui a donné l'avantage à 60 % à l'offre déposée par Iskandar Safa, n'est pas reconnue par Xavier Niel. C'est d'ailleurs ainsi qu'il faut interpréter l'absence de l'homme d'affaires ou de l'un de ses représentants lors de l'AG. Et ses proches de répéter que le projet, baptisé Projet75, que porte le co-actionnaire du Monde est un projet où l'éditorial a une place prépondérante et que si la rédaction s'était prononcée contre celui-ci, alors cela aurait été une raison suffisante pour que Xavier Niel cesse toute action.

Pas de contexte politique

Sauf que la rédaction a voté à 95 % pour le Projet75. De quoi conforter donc Xavier Niel dans sa volonté de rachat. C'est dès le début de l'année que le patron de Free a fait part de son intérêt pour Nice-Matin auprès de la direction du journal. Qui lui a accusé une fin de non-recevoir. Il faudra le hasard d'un échange avec Nethys pour que le groupe belge précise que rien n'est signé avec Iskandar Safa et que donc la voie pour une seconde offre, est libre. C'est ce qui donne lieu le 16 juin, à un communiqué où il est annoncé l'entrée en négociations exclusives de Xavier Niel avec le groupe Nethys. D'ailleurs l'entourage de Xavier Niel balaie l'argument avancé par Iskandar Safa selon lequel le spécialiste des telecoms aurait présenté son projet bien après la date fixée au 28 juin pour le dépôt des offres de rachat la rendant nulle et non avenue.

Parce que depuis mi-juin, infos et contre-infos se succèdent, l'entourage du patron de Free dément également toute vente d'un opérateur faite par Nethys à Niel, tout intérêt politique lié aux élections municipales ou autre. Pour rappel, la présence de Xavier Niel sur le territoire se concrétise via Monaco Telecom dont il détient 51 % du capital (les 49 % restants étant dans le giron de la Principauté monégasque NDLR) et l'incubateur de 1 000 m2 qui prendra place au sein du bâtiment Ecotone - bâtiment à venir - à l'entrée de Sophia-Antipolis. Soit aucune activité économique, dit-on, qui soit liée au pouvoir politique.

Horizon 2020

Xavier Niel a donc bien l'intention de poursuivre ce qui a été entamé et continuerait à travailler sur son plan, persuadé que des projets de développement peuvent être menés. Dans le courrier parvenu au SNJ de Nice-Matin, hier, il réaffirmait sa volonté de créer une société des rédacteurs et le droit d'approbation à 50 % par cette même société des rédacteurs de tout nouveau directeur de la rédaction. Et se préparerait donc à devenir propriétaire du quotidien dès début 2020.

A noter par ailleurs, que Jean-Marc Pastorino a confirmé à La Tribune que pour l'heure aucune action de dénonciation du pacte d'actionnaire est à l'ordre du jour, le principal étant, dit le PDG du groupe, de "calmer les tensions au sein de l'entreprise. On ne dirige pas un groupe de presse ainsi".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :