Provence Rugby plante ses crampons dans l'écosystème entrepreneurial

 |   |  726  mots
(Crédits : DR)
Club quasi-anonyme dans le monde de l'ovalie, l'équipe d'Aix-en-Provence a connu une véritable métamorphose depuis l'arrivée à sa présidence de Denis Philippon, fondateur de voyageprive.com. Changement de nom, budget en hausse, tribunes pleines et développement avec les partenaires économiques régionaux… Reste maintenant à connaître les mêmes avancées sur le terrain.

Bien connue pour ses bars étudiants et ses rues piétonnes, Aix-en-Provence va-t-elle aussi rayonner pour son... rugby ? C'est en tout cas ce à quoi s'attèle Denis Philipon depuis 2013, année durant laquelle le fondateur et directeur général de voyageprive.com a pris la présidence du club. "C'était un projet d'entreprise, nous voulions prendre en charge une action forte et cette idée est venue accompagné d'un volet formation et soutien scolaire", raconte le dirigeant qui reconnaît ne pas être à l'époque un fan de rugby.

Denis Philipon démarre son aventure le 30 août au sein du club Pays d'Aix Rugby Club (Parc) qui vient alors de descendre en Fédérale 1, l'équivalent de la 3e division. Dès 2015, l'équipe remonte en Pro D2 et adopte le nom pour Provence Rugby. Un changement qui s'accompagne d'un nouveau logo avec la mention Aix-Marseille. La silhouette de la Sainte-Victoire laisse sa place à un rameau d'olivier, faisant penser à la fougère de la Nouvelle-Zélande. L'équipe provençale partage d'ailleurs avec les "Blacks" une couleur identique, qui lui vaut le surnom des "Noirs".

Doucement sur le terrain, rapide en dehors

"Ce changement de nom était important car il avait pour but de fédérer l'ensemble des acteurs métropolitains et d'élargir le rayonnement du club", justifie Denis Philipon. Côté compétition, "notre ambition est d'accéder à l'élite et d'aller le plus loin possible", ajoute-t-il sans donner d'objectif à date. Il faut dire que les résultats sont pour l'instant en dents de scie, avec une descente en 2016 puis une remontée en 2018. Une saison au cours de laquelle les entraîneurs des autres équipes de Pro D2 désignent Provence Rugby comme favori... à la relégation. Et pour cause, dans son histoire, le club n'avait réussi à se maintenir grâce à ses performances sportives seulement deux fois. Finalement, Provence Rugby déjoue les pronostics avec une 10e place, son meilleur résultat. Cette saison, il espère encore faire mieux.

Si sur le terrain, les résultats n'ont pas encore décollé, c'est tout l'inverse de la structure de Provence Rubgy. Quelques chiffres sont éloquents : 10 millions d'euros de budget, soit le 4e de Pro D2, 3 500 abonnés dans un stade Maurice-David de plus 6 000 places régulièrement plein et 310 entreprises partenaires. Ces dernières pèsent 6,5 millions dans le budget du club. "Ce sont des passionnés de rugby, qui cherchent de la visibilité ou la possibilité de faire des rencontres. C'est important d'être un acteur de l'écosystème local et de fédérer un maximum d'énergie", explique Denis Philipon. Le matchday génère lui 1,5 million d'euros en attirant un public large. "Une quatrième tribune va arriver en 2020 ce qui va porter la capacité du stade à 9 000 places", prévient le président.

Des fonds importants pour un club aussi fraîchement promu qui lui permettent de renforcer l'équipe première mais aussi de développer les projets autour de la formation. "C'est vraiment l'un de nos piliers, nous voulons transmettre des valeurs pas seulement des ballons. Nous sommes le 9e club de France en terme licenciés avec 700 inscrits", souligne Denis Philipon. Il défend également le potentiel de la région "très très rugby". La ligue Sud PACA revendique 28 000 licenciés répartis dans 120 clubs.

Un campus réunissant voyageprive.com et rugby

Par ailleurs, depuis 2014 l'association l'école des XV, financée par voyageprice.com et avec laquelle Provence Rugby est partenaire, lutte contre le décrochage scolaire des enfants issus des quartiers défavorisés. Cette école va bientôt déménager au sein du campus porté par l'entreprise, prévu pour septembre 2020 qui doit réunir en plus de l'association, le siège social de l'agence de voyage en ligne, mais aussi celui du club ainsi que son centre de formation.

De quoi augurer de beaux jours pour Provence Rugby, alors que la discipline vient de connaître des années difficiles avec une équipe nationale dans le dur. "Nous avons mangé notre pain noir, les Bleus sont maintenant sur une bonne dynamique et nous voulons en profiter", assure Denis Philipon. Le prochain mondial de rugby en 2023 se déroulera... en France. Une occasion pour Aix-en-Provence de s'implanter dans le paysage de l'ovalie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :