Vanessa Marcié : "L’humour devrait être considéré comme un élément essentiel du leadership"

 |   |  865  mots
(Crédits : DR)
Qualité humaine qui paraît essentielle, l'humour est, en entreprise, encore sous-utilisé, voire pas forcément bien perçu. Pourtant il peut se révéler être un outil capable de booster la performance et devenir même un vrai avantage compétitif. C'est ce qu'explique cette ancienne communicante, Niçoise et fondatrice de Leading With Humour, une société de conseil internationale tournée vers les dirigeants, associée au Cambridge Wo + Men’s Leadership Centre.

La Tribune - L'humour est-il accepté dans l'entreprise ? Si oui, à quel(s) niveau(x) ?

Vanessa Marcié - L'acceptation du rire et l'utilisation de l'humour en entreprise dépend de la culture organisationnelle et de la personnalité du leader. La permission de rire vient d'en haut, c'est pour cette raison que je forme les leaders au pouvoir de l'humour afin qu'ils puissent favoriser le rire au sein de leur entreprise et/ou de leur équipe. La recherche que j'ai publié en collaboration avec le Wo+Men Leadership Centre de l'université de Cambridge révèle que l'humour peut être utilisé stratégiquement en fonction du genre, de la situation et du statut hiérarchique.

L'humour est-il un outil de management ? Comment en faire bon usage ?

L'humour est un outil puissant de management. Un dirigeant ou un manager peut adapter son type d'humour en fonction du statut de la personne à qui il s'adresse, suivant que cette personne soit son supérieur, subordonné ou pair ; suivant le genre et si la situation est formelle ou informelle. Utilisé correctement, l'humour peut générer des avantages dans les domaines suivants : la cohésion de groupe ; la communication ; la réduction du stress ; la créativité ; la culture d'entreprise ; le pouvoir et de la distance sociale. Comprendre les mécanismes de l'humour organisationnel et les différentes stratégies pour optimiser les performances de l'entreprise grâce à l'humour permettent de transformer cet outil sous-estimé en un vrai avantage compétitif. Comment ? Cela passe par la connaissance de soi et de ses objectifs et un vrai travail d'introspection pour faire évoluer son état d'esprit et opérer un changement positif dans sa façon de communiquer et percevoir les autres et son environnement.

Existe-t-il différents types d'humour ? Comment gérer les différentes formes d'humour ?

La plupart des personnes pensent qu'il existe un seul sens de l'humour, le leur. C'est un peu plus complexe que cela. Il existe différents types d'humour. Certains sont négatifs, d'autres positifs. L'humour a même un genre : certains sens de l'humour sont plutôt masculins et certains sont davantage féminins. Lorsqu'on est conscient de son sens de l'humour, de la palette d'options à votre disposition et comment utiliser l'humour à son avantage, alors on peut construire une stratégie et adapter son humour en fonction de la situation et du résultat attendu. Mon but est de changer la culture de nos entreprises en utilisant cet élément essentiel de la boite à outils du manager inclusif.

A quel point l'humour participe-t-il de la bonne ambiance au sein de l'entreprise, critère qui contribue de plus en plus à la notoriété et la bonne image de l'entreprise ?

Aujourd'hui, les compétences interpersonnelles sont essentielles à notre réussite personnelle et professionnelle. Au travail, nous sommes de plus en plus encouragés à améliorer notre capacité à gérer les relations judicieusement et avec empathie.

L'humour organisationnel peut créer une énergie positive au sein d'une entreprise et aider à améliorer les compétences en leadership, mais utilisé de manière inappropriée, il peut détruire la crédibilité d'un manager et offenser. Bien que l'humour soit un atout sous-estimé et sous-utilisé, il peut avoir un impact considérable sur la transformation de la culture organisationnelle et sur la façon dont les employés peuvent mieux travailler ensemble. D'ailleurs selon étude de l'Université de Warwick, les employés les plus heureux sont 12% plus productifs. Et je voudrais que l'humour soit considéré comme un élément essentiel du leadership.

Peut-on rire avec son N+1 et son PDG ?

Dans une de ses fameuses répliques, Desproges disait « On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde ». Selon mes recherches, on peut rire avec son N+1 et son PDG, à condition que votre supérieur soit réceptif à l'humour et vous ait donné sa permission implicite ou explicite d'utiliser l'humour. Si ce n'est pas le cas, vous risquez votre réputation, vous mettez en péril votre position au sein de votre organisation et votre crédibilité. L'humour est un outil puissant et doit être pris au sérieux car il a le pouvoir de booster la performance d'une entreprise mais aussi de détruire sa culture. Comme tout outil stratégique, il doit être utilisé en conscience et s'inscrire dans une démarche constructive et positive.

Culturellement, dans quel pays l'humour en entreprises est-il le plus facilement accepté ?

Certains types d'humour fonctionnent mieux dans certains pays que d'autres et cela est dû aux différences culturelles. Par exemple, si au Canada, on peut pratiquement rire de tout et dans toutes les situations, ce n'est pas le cas en Asie. Une dimension essentielle des relations interculturelles et de la communication à l'internationale est une certaine connaissance de la culture du pays. L'humour fait partie de ses aspects culturels qu'il est important de connaître lorsqu'on se déplace à l'étranger ou lorsqu'on intègre une équipe multiculturelle. La question n'est pas tant dans quel pays l'humour organisationnel est-il accepté mais plutôt quel type d'humour utiliser dans quel contexte et avec qui. C'est à ces questions que les recherches que je mène avec l'Université de Cambridge répondent.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2019 à 10:40 :
C'est vrai, on n'y pense pas toujours, l'humour peut être une source de bien-être au travail, mais attention il n'est pas facile à manier, il peut aussi heurter quelques personnes, il est à manier avec beaucoup de précautions. Mais c'est une piste pour communiquer autrement- Guy
a écrit le 15/12/2019 à 19:45 :
Oui mais si c'est pour diriger des salariés bien payés travaillant dans de bonnes conditions, c'est forcément un plus maintenant attention pas facile à maitriser non plus pour l’émetteur, et restant inconnu pour le récepteur, nous sommes tous différents, par ailleurs c'est réellement à géométrie variable étant donné qu'il y a des jours où nous sommes plus enclins à être de bonne humeur et rire de bon cœur que d'autres. Bref le "Qu'est-ce qu'elle a comme humour !" peut rapidement se transformer en "Oh non elle va encore me gonfler avec ses blagues à deux balles...".

Donc cela reste quand même casse gueule, le jeu en vaut il la chandelle ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :