Coronavirus : la Banque des Territoires monte aussi au front

 |   |  713  mots
(Crédits : iStock)
Née pour venir en aide, comme son nom l'indique, sur le terrain, la marque née il y a près de deux ans et qui constitue l'un des bras armés de la Caisse des Dépôts déroule une série de mesures qui doivent contribuer à maintenir à flot l'activité économique. Où il est question de PME, de startups et pas que.

A crise économique, mesures qui vont avec. Secouée dans tous ses secteurs, l'économie a besoin de soutien, financiers prioritairement. Engagée sur ces enjeux, la CDC apporte elle aussi sa contribution. Aux côtés des prêts et aides mis en place par l'Etat et dont certains sont relayés par Bpifrance comme le PGE, la Banque des Territoires déploie elle aussi un vaste plan d'aide.

Jouer le rôle d'investisseur

Et un plan qui accompagne évidemment les entreprises. Durement impactées par le brusque arrêt des congrès, manifestations culturelles et autres, celles issues du secteur du tourisme sont en première ligne, tout comme, pour des raisons également d'arrêt brutal de leur activité, celles spécialisées en immobilier. 50 M€ sont ainsi débloqués pour les très petites et moyennes entreprises qui entrent dans le cadre du Prêt Tourisme Bpifrance. "Nous jouons le rôle d'investisseur dans les entreprises dont nous sommes actionnaires", précise Richard Curnier, le directeur régional de la Banque des Territoires en Provence Alpes Côte d'Azur. Lié à l'activité touristique dans son sens le plus large - c'est-à-dire BtoC comme BtoB - l'Aéroport Nice Côte d'Azur voit aussi son activité être impactée. Au point que les actionnaires - dont la Banque des Territoires - ont annoncé renoncer à leurs dividendes.

Très attachée au soutien de l'économie sociale et solidaire, la Banque des Territoires y va également d'un soutien conséquent dont le report des échéances des six prochains mois des prêts à taux zéro, issus du dispositif Nacre. Et puis parce qu'elles sont souvent les plus fragiles, les startups ne sont pas oubliées, comme les PME, les subventions dont elles bénéficient dans le cadre des programmes PIA, verront un versement accéléré.

Soutenir les collectivités aussi

Pas moins impactées, les professions juridiques sont également dans la tourmente, arrêt des transactions notariales notamment oblige. Report des prêts, autorisations de découverts ou d'un prêt nécessaire pour faire face aux besoins en trésorerie via une enveloppe de 500 M€ pour les entreprises individuelles et structure d'exercice... là encore les moyens sont activés pour parer au plus pressé, à l'urgent.

Mais le rôle de la Banque des Territoires se joue également auprès des collectivités. Un rôle habituellement d'investisseur dans des projets de développement du territoire, comme la rénovation des quartiers, que porte, entre autres, Cœur de Ville. Or, la crise économique qui se joue n'oublie pas les collectivités. Ainsi 80M€ ont été décaissés pour être dirigés vers les bailleurs sociaux. Il faut évidemment ne pas freiner la capacité d'investissement dans des projets structurants pour les territoires. Les communes doivent pouvoir instruire de nouveaux projets, les Municipales ayant déjà provoqué un attentisme attendu, et des chantiers étant encore dans les cartons.

L'un des enjeux de la reprise, est que les actes notariés puissent reprendre rapidement.

Dans la tempête, il y a un bon signal, celui envoyé par l'annonce du closing opéré, avec le Crédit Agricole Pyrénées Gasgogne, auprès de Tenergie et plus précisément de sa plateforme d'investissement baptisée Terre d'Energies. L'entreprise originaire de Meyreuil, dans les Bouches-du-Rhône, producteur indépendant d'énergies renouvelables, a lancé en 2018 une plateforme destinée au financement long terme de centrales. "Nous allons continuer à traiter tous les sujets et à accélérer les projets d'investissement", indique Richard Curnier. Qui rappelle qu'en finançant sur le temps long c'est autant de capacité d'investissement qui est permis. "Faire du financement long, c'est financer des emplois longs".

Pour rappel, la Banque des Territoires est la marque de la CDC dont la mission est de permettre à la Caisse des Dépôts d'être au plus près des territoires. Une sorte de décentralisation qui s'est caractérisée par le fait de donner davantage le pouvoir décisionnaire aux directeurs en région, de nourrir le lien de proximité. La crise économique actuellement traversée confirme, en quelques sortes et de façon bien plus globale, combien proximité n'est pas une incantation, mais une réalité... terrain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :