Pourquoi Flex'O confirme (déjà) son positionnement

 |   |  699  mots
(Crédits : DR)
A peine arrivée sur le marché de l'immobilier de bureaux, la marque née à Sophia-Antipolis signe sa première prise à bail, également sur la technopôle sophipolitaine. Un développement qui n'est pas si étonnant, mis dans un double contexte. Celui, global, d'une évolution de la façon de travailler. Celui, plus conjoncturel, de l'accélération que le confinement à provoqué sur les usages, télétravail en tête.

C'est mi-mai que Flex'O annonçait sa naissance, nouvel acteur de l'immobilier de bureaux, fondé par une experte du sujet, transfuge d'IWG, Marie-Anne Morin. Et il aura fallu moins d'un mois pour que Flex'O fasse une autre annonce, celle de sa première prise à bail.

Et celle-ci n'est pas anodine du tout. Elle se fait, pour 4 854 m2 précisément, au sein du programme Centrium, qui verra le jour d'ici le printemps 2022 au cœur de la pinède sophipolitaine, portée par un autre expert de l'immobilier, via sa foncière Courtin Real Estate, Christophe Courtin. Lequel est déjà partie prenante dans Flex'O. C'est donc une vision commune et une stratégie partagée que les deux experts du sujet mènent de concert.

Des bâtiments du futur

Mais au-delà d'une vision commune, c'est le positionnement particulier de Centrium qui...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :