Simplon veut prendre sa place dans le monde d'après

 |   |  493  mots
(Crédits : iStock)
Tournée vers les personnes éloignées de l'emploi qu'elle forme au numérique, l'entreprise solidaire d'utilité sociale déjà bien implantée à Cannes, Nice, Marseille, La Ciotat et Avignon veut conforter son positionnement expliquant que ce sont bien les métiers liés au numérique qui sont l'avenir de l'emploi. Et du monde de demain donc.

Le numérique a clairement démontré toute sa puissance et son agilité durant le confinement. Un constat qui doit pousser la réflexion plus loin, estime Laurence Bricteux, la directrice Simplon PACA, pour qui les métiers liés au numérique sont les métiers d'avenir et donc... ceux du monde de demain.

"La problématique numérique va devenir centrale" avance Laurence Bricteux Parce que les outils numériques ont démontré leur performance et entraîné des levées de verrous qui ne reviendront pas. Et parce que l'on ignore encore 85 % des métiers qui seront exercés d'ici 10 ans, un...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :