Florent Noiray : "On ne peut pas couler du béton en télétravail"

 |   |  951  mots
(Crédits : DR)
Il est l'un des dirigeants du groupe familial de BTP Jean Spada, installé à Nice. Représentant de cette nouvelle génération d'entrepreneurs, il porte sur le monde d'après un regard acéré et bienveillant à la fois, notant les défis, les difficultés mais espérant surtout que le renouveau soit réel et impactant.

La Tribune - La crise a mis en avant le besoin de collaborer encore plus en proximité. Que vous inspire cet appel au sourcing local ?

Florent Noiray - Des entreprises aux zadistes, en passant par ceux qui prônent de nouveaux systèmes écologiques avec des circuits courts et de l'agriculture au plus proche du consommateur, on note une convergence d'intérêts très différents qui se tournent vers cette notion de sourcing local. Plusieurs secteurs, plusieurs populations se rejoignent. C'est le signe d'un retour à l'essentiel qu'on avait peut-être oublié ou négligé et qu'il faut remettre au centre de nos décisions.

Opter pour la préférence locale n'est ce pas limiter la compétitivité ?

La préférence locale ne nous affranchit pas de l'exigence de compétitivité, mais plutôt que de viser une rentabilité à court terme, ayons conscience des performances à long terme qui s'obtiennent collectivement. La préférence locale, ce n'est pas non plus du protectionnisme. L'idée est de dire que quand on fonctionne ensemble et en équipe, on est plus fort collectivement et...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/06/2020 à 11:37 :
Bien sûr que si ! Un robot et/ou une imprimante 3D reliés à un pc portable et/ou un smartphone, et le tour est joué !! Hop ! Plus besoin d'ouvriers qui gueulent tout le temps, qui puent et qu'il faut payer. Le monde post-covid rêvé des elites macroniennes ultralibérales mondialisées !!
Réponse de le 10/06/2020 à 17:23 :
Je ne pense pas que vous ayez déjà travaillé sur un chantier …..
L'impression 3D est peut être séduisante, mais totalement inadaptée au BTP :
- faible cout de la matière première (béton)
- pas d'économie d'échelle (chaque projet est différent)
- pas réalisable en atelier

L'évolution est plutôt dans la préfabrication qui transforme les chantiers de batiment en Mécano géant
a écrit le 10/06/2020 à 10:53 :
"Florent Noiray : "On ne peut pas couler du béton en télétravail"


Par contre un bronze,si

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :