Innov’Alliance, ce (nouveau) pôle qui promeut la naturalité

 |   |  871  mots
(Crédits : DR)
En fusionnant, les ex-pôles de compétitivité PASS, basé à Grasse et Terralia, sis à Avignon, ne cherchent pas à grossir mais à grandir. Avec, comme fil conducteur, la naturalité, une notion difficile à définir mais qui constitue un véritable levier de croissance pour les entreprises membres basées dans le Grand Sud, périmètre du nouveau cluster.

La fusion, il y a un an, des pôles de compétitivité PASS (Parfums, Arômes, Senteur, Saveur) et Terralia vient d'accoucher d'un nouveau cluster, baptisé Innov'Alliance. "C'est une première en France", indique son directeur général, Gilles Fayard, chargé de mettre en musique ce nouvel ensemble de 440 membres, parmi lesquels figurent 350 entreprises (50 000 emplois pour 35 milliards d'euros de chiffre d'affaires) et une soixantaine d'instituts et de laboratoires de recherche regroupant 5 000 chercheurs. Implanté dans les régions Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur, Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie, il brasse quatre filières complémentaires - l'Alimentation, la Cosmétique, les Ingrédients Santé et Compléments Alimentaires et les Parfums et Arômes - pour former "un écosystème unique autour de deux grands moteurs que sont le végétal et la naturalité".

Le fil conducteur de la naturalité

La naturalité ? "C'est un concept difficile à définir, notamment parce qu'il n'y a pas encore de réglementation sur le sujet". Par conséquent, "chacun peut y mettre un peu ce qu'il veut", admet Gilles...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :