A Marseille, ce que le monde économique attend du politique

 |   |  912  mots
(Crédits : Les Docks / F MOURA)
Toute élection est un temps spécifique dont les acteurs économiques s'emparent souvent pour dire attentes et besoins. Si le pouvoir économique est aux Régions, l'impulsion donnée, l'image renvoyée au monde entier comme certaines décisions prises par les maires impactent forcément l'attractivité et l'environnement business. Bref, le scrutin municipal, ça compte aussi.

L'élection est toujours - normalement - l'occasion de dévoiler des visions, de parler amélioration et trous dans la raquette. C'est un moment de communication - dans le sens premier du terme - important auprès des électeurs. Parmi lesquels... des chefs d'entreprise.

A Marseille comme ailleurs, le monde économique est forcément attentif aux idées débattues, aux projets présentés. D'autant plus peut-être que les deux principales listes qualifiées pour le second tour sont très éloignées sur l'échiquier politique et que la deuxième ville de France, riche d'atouts, a encore du mal à tous les faire fructifier.

Si on sait que l'économie est davantage le sujet de la Région, il n'empêche que selon qui s'installera après la tenue du conseil municipal dans le fauteuil laissé vacant par Jean-Claude Gaudin, c'est un certain environnement qui sera impacté par les orientations prises et les projets développés.

Qu'attendent donc les décideurs économiques du politique ? Pas forcément tous la même chose.

Arrêter d'attendre des autres

"Je n'attends rien et je n'ai...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :