A Marseille, les croisières, vrai-faux débat ?

 |   |  851  mots
(Crédits : JEAN-PAUL PELISSIER)
Vilipendées pour polluer l'atmosphère de la Cité phocéenne en rejetant des fumées noires, les croisières se sont invitées, malgré elles, dans la campagne électorale. Pourtant, le port de Marseille est l'un des ports français les plus avancés en matière de mesures destinées à mieux protéger l'environnement. Dont l'électrification à quai est l'une d'elles.

Croisières = fumées noires. Telle est l'équation qui fait régulièrement les gros titres de la presse, réduisant l'activité à un élément polluant qui vient abîmer l'air de la deuxième ville de France.

Une sorte d'image d'Epinal que traîne Marseille comme le sparadrap du Capitaine Haddock. Impossible de se détacher de ce qui apparaît tout de même comme un raccourci car dans faits, le port de la Cité phocéenne s'est depuis longtemps emparé du sujet.

Dès 2015 c'est avec la compagnie La Méridionale qu'est effectuée la première opération de branchement à quai. Une solution qui dispense les paquebots d'utilisation de leur groupe électrogène. Une première qui marque alors la volonté du Grand Port Maritime de se positionner comme un port durablement responsable.

Depuis l'initiative s'est développée, Corsica Linea suivant le mouvement pour cette année 2020.

L'électrification à quai, c'est tout le sujet aussi du plan Escale Zéro Fumée établi par la Région Sud. Un plan qui...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :