Julien Musso – Smart Profile : "La souveraineté numérique pose les mêmes problématiques que la relocalisation industrielle"

 |   |  800  mots
(Crédits : DR)
Faire en sorte que les algorithmes soient issus d'entreprises françaises est d'une importance aussi capitale que celle qui concerne la nécessité de médicaments ou de composants électroniques fabriqués sur le sol hexagonal. Il en va de la gestion de la data et donc, par effet de ricochet, de la capacité à maîtriser l'IA qui demain, prendra le relais de certaines tâches. C'est le discours – et le cheval de bataille – du fondateur et PDG du spécialiste de data marketing, basé à Sophia-Antipolis.

C'est le sujet qui a émergé de la crise sanitaire : la France, devenue trop dépendante en matière industrielle, devait absolument relocaliser une partie de son industrie sur le sol hexagonal, ou a minima européen. La baisse des impôts de production, annoncée par Bruno Le Maire, vise précisément à faciliter cela...

S'il émerge ici et là, le sujet de la souveraineté numérique n'est, en revanche, pas encore perçu comme un sujet urgent, sujet dont les entreprises - mais pas que - doivent s'emparer.

Pourtant, il revêt les mêmes causes et donc engendre les mêmes fâcheuses conséquences que le départ d'une large partie de l'industrie tricolore vers les cieux asiatiques.

Et alors que les GAFAM sont de plus en plus critiqués et montrés du doigt, la question d'un numérique européen ou française suffisamment fort pour être indépendant est bel et bien là.

Choix risqués

C'est tout le discours et tout le cheval de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :