Jean-Michel Arnaud : "Le Palais des Festivals doit être un Palais à mission"

 |  | 986 mots
(Crédits : DR)
Depuis quelques semaines, c'est lui le pilote dans l'avion SEMEC, la société d'économie mixte qui gère ce haut lieu de congrès BtoB et décor immuable du Festival du film, vrai bras armé événementiel de la ville de Cannes. Alors que l'économie se crispe, cet entrepreneur aux multiples expériences maintient le cap, prône l'agilité, l'enthousiasme (maîtrisé) aussi.

Son arrivée a été une surprise. Lui, dit avoir "pris le temps de réfléchir". En acceptant la présidence de la SEMEC, la société d'économie mixte pour les événements cannois, ce serial entrepreneur, tel qu'il se définit lui-même, ajoute une ligne et une expérience de plus à son CV, déjà riche d'un parcours intégrant le conseil en développement économique pour les entreprises, le marketing, mais aussi les médias - c'est lui qui lance Metro en France en 2002 avant de mener le déploiement en Europe - tantôt à la tête de sa propre société, tantôt au sein de grands groupes. Toutes ont un point commun : le challenge.

Au service de la collectivité

A Cannes, le challenge est réel. Jean-Michel Arnaud a bien sûr dit oui en parfaite connaissance de cause. Il connaît d'ailleurs bien le Premier magistrat de la ville. C'est ensemble qu'ils publient un livre, "Refaire communauté : pour en finir avec l'incivisme", en 2018. Forcément, ça crée des liens... Ou plus exactement, ça les renforce, les deux hommes se côtoyant de longue date. Jean-Michel Arnaud fait également partie des 20 personnalités choisies en 2019 pour constituer le comité Cannes on Air, dont...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :