Serli Karagozyan – Comex 40 UPE06 : "Plus que la gestion du risque, c'est l'incertitude qui oblige les entrepreneurs à adapter leurs stratégies"

 |  | 764 mots
(Crédits : DR)
A J-1 de la REF qui réunit patrons hexagonaux et experts durant deux jours à l'hippodrome de Longchamp, la présidente du Comex 40, groupe qui rassemble les jeunes entrepreneurs au sein du syndicat patronal azuréen, réaffirme l'obligation de mettre les entreprises au cœur du système, espère un vrai recours durable à l'économie de proximité et s'interroge aussi sur l'engouement pour le télétravail.

La Tribune - La REF s'intitule cette année Renaissance des Entreprises : est-ce une façon de montrer que la relance économique ne peut se faire sans les entreprises ?

Serli Karagozyan - La relance passe par une remise en question. Et les entreprises doivent être au centre du débat, elles doivent - si elles ne le sont pas déjà - redevenir au cœur du système. La relance ne peut pas se faire sans les entreprises, mais elle ne peut pas se faire qu'avec les entreprises. De manière globale, les changements sont souvent générés par un état de conscience commun. La Covid-19 a impacté tout le monde. L'opportunité est là. Tout le monde est contraint de réagir, tout le monde doit repenser son système. Le virus et ses conséquences ont mis en exergue nos faiblesses et nos fragilités. La relance ne peut pas se faire sans l'ensemble de l'écosystème. On évoque la relocalisation,...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :