Nathalie Hagege, présidente de rupture de l’Apex

 |  | 1116 mots
(Crédits : DR)
Fondatrice de l’entreprise Proneem, originaire de Marseille, elle est depuis un an présidente du club régional d’exportateurs Apex. Un club qu’elle tente de dépoussiérer grâce à un nouveau management, une nouvelle communication et des actions collectives au service du dynamisme économique du territoire.

Il fallait réveiller l'Apex. C'est ce que souhaitait Jean-Daniel Beurnier, ancien président du club. Il fallait le dépoussiérer. En faire un club plus connecté à son époque et à son écosystème. Restait à trouver le profil capable d'incarner ce changement.

En 2019, l'entreprise Proneem se fait remarquer par les différentes innovations sur lesquelles elle communique. A sa tête : Nathalie Hagege, par ailleurs secrétaire général de l'Apex, même si elle s'y rend assez peu à ce moment-là. Née dans le quartier de Mazargues à Marseille, issue d'une famille d'entrepreneurs, elle se prend rapidement de passion pour les sciences de la vie et de la nature. C'est cette passion qui lui permet de franchir les différentes étapes du parcours universitaire jusqu'à l'obtention d'un doctorat en biologie moléculaire.

Très vite, un industriel la contacte. Il souhaite développer un anti-acarien qui ne soit pas toxique. Nous sommes au début des années 2000, le développement durable est encore une préoccupation de niche. Nathalie Hagege se pensait destinée à l'enseignement. Elle se découvre une "fibre de l'innovation" et tente de relever le défi, à la recherche de produits naturels efficaces contre les nuisibles. Au terme de plusieurs essais, elle découvre l'huile de neem. Eureka ! Mais elle veut aller plus loin pour optimiser l'efficacité du principe...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :