Idex souffle le chaud et le froid sur la ZAC Nice Méridia

 |  | 869 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : DR)
Désignée par la Métropole Nice Côte d’Azur en 2018, l’ETI originaire d'Île-de-France réalise le futur réseau de chaleur et de froid renouvelable de la ZAC Nice Méridia qu’elle devrait finaliser en juin prochain. Et ainsi permettre à la technopole urbaine, dont l’un des principaux vecteurs de développement est axé sur les écotechnologies, d’en devenir une des plus belles vitrines de France.

Depuis 2016 et la livraison des premiers programmes immobiliers, la ZAC Nice Méridia se forme et se transforme. Hier, The Crown, Anis, Harmony Park, Pléiade et Odyssée, Palazzo Méridia. Demain, l'IMREDD, le Campus Sud des Métiers, l'Institut Physique de Nice, le pôle intergénérationnel, en attendant le méga-ensemble mixte Joïa Méridia, prévu à l'horizon 2025. Des opérations tertiaires, résidentielles, de commerces, de services, d'enseignement et de recherche qui peuplent et peupleront les 24 hectares de cette technopole urbaine, volet phare de l'OIN Eco-Vallée, à l'ouest de Nice. Soit, d'ici à 2030, 520 000 m² de bâti qu'il conviendra d'alimenter en chaud, en froid et en électricité, tout en limitant drastiquement l'apport en énergie extérieure non renouvelable. La Métropole Nice Côte d'Azur, faut-il le rappeler, parce que située en bout de ligne, s'insère dans un contexte de péninsule énergétique particulièrement sensible à la surconsommation et au risque de black-out.

Ensemblier et plus encore

Ce...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :