Philippe Darmayan, l'industrie 4.0 et l'horizon 2023

 |  | 670 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : DR)
Alors que la crise rebat les cartes et les acquis, que le plan de relance pousse à l'industrie moderne, propre, numérique et exportatrice, le président de l'UIMM, présent à Cagnes-sur-mer près de Nice, en profite pour exhorter les entrepreneurs à la juste prise de risque, à surtout savoir s'appuyer sur les compétences humaines et internes et à voir loin, ni trop, ni trop peu. Où comment, dans un environnement de risque, parier sur les opportunités.

L'industrie 4.0 est dans les discours depuis longtemps déjà. Parfois comme une incantation, parfois comme une supplication. Car le sujet divise. Tout au moins il interroge. D'un côté, ceux qui aimeraient bien mais ne savent point. De l'autre, ceux qui savent et en font un cheval de bataille. Mais ça, c'était surtout avant. La crise, et tout ce qui va avec en terme de remise en question et d'effet d'accélération, à fait de l'industrie 4.0 un sujet central de la reprise économique. La preuve, c'est même au centre du plan de relance.

Ecouter ce qu'imposent les marchés

"Dans un monde de chaos, les transformations sont nécessaires", résume presque, philosophe, Philippe Darmayan. Le président de l'UIMM est forcément un fervent défenseur de cette industrie de pointe, moderne et numérisée,...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :