Les organismes de gestion agréés… touchés, coulés ?

 |  | 516 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : DR)
Remis en cause dans le cadre du projet de loi de finances, ces organismes qui accompagnent, fiscalement notamment, les indépendants, se trouvent fort dépourvus face à ce vent contraire qui met à mal un système qui fonctionne mais aussi des emplois – 12 000 selon les estimations de Défi AA, l’association de défense des organismes agréés.

Ce sont quelques lignes dans le projet de loi de finance pour 2021 qui ont créé stupéfaction, et incompréhension. En effet, la nouvelle mouture du PLF indique dans son article 7, la suppression progressive de la majoration de 25 % des bénéfices des entreprises n'adhérant pas un organisme agréé.

Une « petite » phrase dans un grand ensemble qui pourtant provoque des effets domino pas négligeables. Présenté comme une suppression de taxation, l'idée - qui figure par ailleurs dans le plan en faveur du commerce, de l'artisanat et des indépendants - ne paraît pas mauvaise. Alléger tout ce qui est imposition ou...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :