Enogia adapte ses turbines pour l'hydrogène

 |  | 522 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : DR)
La PME basée à Marseille travaille depuis trois ans sur l'adaptation de ses turbines transformant la chaleur en électricité pour un usage lié à l'hydrogène. De la recherche et développement qui tombe à pic avec les plans de relances autour de cette énergie. Les premiers prototypes ont déjà séduit trois clients français.

"Nous avons beaucoup de chance", reconnaît Arthur Leroux. Le président et cofondateur d'Enogia n'en revient pas. L'entreprise marseillaise arrive sur le marché de l'hydrogène au bon moment. Le cœur de métier de cette société née en 2009 s'articule autour de machines pour convertir de la chaleur en électricité via la technologie ORC (pour machine à cycle organique de Rankine).

En 2018, alors qu'elle travaille pour le géant automobile Faurecia sur la mise en place de ses turbines pour des voitures, le groupe français décide de s'orienter fortement vers les technologies liées à l'hydrogène. "Ils nous ont expliqué qu'ils...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :