L’enjeu de la liaison maritime entre Marseille et Tanger

 |  | 728 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : Camille Moirenc)
La Méridionale va lancer d'ici novembre une ligne Ropax, roulier et passager, entre Marseille et Tanger avec comme objectif une rentabilité dès 2021. Le port et les élus locaux militent depuis longtemps pour la création d'une telle liaison. Mais la concurrence du tout route reste féroce.

C'est un vieux serpent de mer. La liaison de marchandise en roulier entre le port de Marseille et celui de Tanger revient sur le devant de la scène. Cette fois, c'est La Méridionale qui endosse dans le premier rôle. Stanislas Lemor, président-directeur général de Stef, qui détient la compagnie maritime, a annoncé début septembre le lancement d'une ligne Ropax (roulier et passager) entre la France et le Maroc d'ici novembre. Un choix censé compenser les difficultés sur le marché corse de La Méridionale.

La liaison aura "une fréquence de trois rotations par semaine" pour atteindre la rentabilité dès 2021, précise le dirigeant, dans des propos que rapporte L'Antenne. Contacté, La Méridionale n'a pas souhaité en dire plus et promet des annonces rapidement. Pour l'instant, la compagnie se contente de relayer sur les réseaux...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :