Jean-François Suhas : « Je crois beaucoup à l'hybride, batterie-hydrogène"

 |  | 608 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : DR)
Président du Club de la Croisière et du conseil de développement du Grand Port Maritime de Marseille-Fos, ce pilote pousse à la transition écologique dans le monde maritime. S’il est convaincu que les nouvelles énergies doivent devenir la norme y compris en mer, il reste prudent sur l’hydrogène qui n’en est encore qu’au stade des expérimentations.

La Tribune : De nombreux organismes pointent l'importance de la pollution dans le secteur maritime, la transition verte n'est aujourd'hui plus option ?

Jean-François Suhas : Absolument ! Personne ne conteste le danger du carbone, même si les conséquences exactes sont encore difficiles à évaluer. Maintenant, le sujet est de savoir qui l'on veut protéger, si c'est la planète il faut s'attaquer au CO2, si ce sont les populations locales c'est à l'oxyde d'azote et de soufre.

L'hydrogène a le vent en poupe, c'est l'énergie du futur ?

C'est très dur à faire fonctionner et sa production est déjà compliquée car obtenir une molécule pure est difficile et coûteux. Ensuite il...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :