Jean-Pierre Rivère : "L'OGC Nice veut contribuer à l'accélération des entreprises innovantes"

 |   |  332  mots
Jean-Pierre Rivère, le président de l'OGC Nice, entouré des patrons de l'association Nice Start(s) Up.
Jean-Pierre Rivère, le président de l'OGC Nice, entouré des patrons de l'association Nice Start(s) Up. (Crédits : OGC Nice Media)
Le Gym n'évolue pas que sur le terrain du football. Celui de l'entreprenariat innovant intéresse aussi son président Jean-Pierre Rivère, par ailleurs lui-même chef d'entreprise. Le patron des Aiglons – qui vient de signer un partenariat avec Nice Start(s) Up, association regroupant des jeunes pousses niçoises du secteur du numérique – y voit même une façon pour le Club d'être précurseur en matière d'expérimentations digitales.

Pourquoi cet intérêt pour les start-ups du numérique ?

Depuis plusieurs saisons, le club se structure et progresse. Il "digitalise" ses activités, qu'elles soient médiatiques, administratives ou sportives pour les rendre plus performantes. Pour poursuivre ce développement, il nous parait pertinent de renforcer aujourd'hui un ancrage déjà important dans le tissu économique local. Et parmi les filières qui nous semblent les plus opportunes, celle réunissant les acteurs du numérique est majeure.

Quelle plus-value comptez-vous apporter à ces jeunes pousses ?

Nous sommes un club qui donne sa chance aux jeunes joueurs talentueux.Tous les amateurs de football peuvent s'en rendre compte aujourd'hui. Nous sommes désormais également le club qui encourage les jeunes entreprises locales, et tout aussi prometteuses. Nous nous devons de donner un coup d'accélérateur à des entrepreneurs en leur offrant un magnifique terrain de jeu. Et cela va permettre au club de mettre en application des innovations pour améliorer l'expérience du supporter, notamment au stade. Rendre plus moderne et attractive l'identité du Gym, c'est aussi un moyen de la préserver et de l'amplifier. C'est l'ambition de cette collaboration.

Outre la présence du logo de l'association Nice Start(s) Up sur la manche du maillot, comment concrètement ce partenariat va-t-il se réaliser ?

Il est déjà envisagé l'activation d'un dispositif de maillage territorial basé sur l'animation de la communauté des pratiquants. Une solution de co-voiturage à destination du stade va également être mise en œuvre grâce à la technologie de l'une des start-ups appartenant à Nice Start(s) Up.

Vous évoquez une "duplication" de l'initiative dans le secteur du tourisme ou des éco-énergies. Quels sont les projets prévus ?

Dupliquer n'est pas forcement le bon mot. Car chaque secteur a ses particularités qu'il faut prendre en considération. L'idée est de mettre en place des actions concrètes, en adéquation avec les valeurs du club et en totale implication dans le tissu économique local.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :