SteerFox lève 1,2 M€ et vise l'international

Par Laurence Bottero  |   |  405  mots
SteerFox lève 1,2 M€ afin d'accélérer son développement commercial et technique (Crédits : DR)
La start-up basée à Aix-en-Provence, qui a développé un robot d'achat de trafic pour les sites d'e-commerce, compte sur ce tour de table pour accélérer son développement commercial et technique.

Permettre aux petits et moyens e-commerçant d'accroître la visibilité de leurs produits sur le Net, tel est le postulat de départ lorsque Pierre Gaudet - ex Kelkoo - lance SteerFox en 2014. La technologie développée offre une solution d'achat de trafic automatisé s'appuyant sur le catalogue produits de l'e-commerçant. Le robot effectue un tri par catégorie de produits, l'enrichit de codes de reconnaissance automatique, analyse la concurrence et génère des annonces textes ou bannières. Il est ainsi capable de générer des campagnes ciblées et de les adapter dès que le catalogue évolue, le tout dans la contrainte d'un budget prédéfini.

Internationalisation

Et si Pierre Gaudet avait la volonté de cibler les petits e-commerçants - "l'e-commerce est un secteur de faibles marges, notre solution permet aux équipes de prendre de la hauteur et de se consacrer à des tâches à valeur ajoutée comme la réflexion stratégique" - très vite sa solution intéresse un spectre beaucoup plus large, incluant les agences et les grands comptes. Pour les agences par exemple, un back-office de gestion multi-clients a été mis à leur disposition. Mais au-delà d'un portefeuille de clients élargi, c'est bien sur l'internationalisation que la jeune pousse aixoise veut asseoir son développement. Et pour cela, il faut aller vite. D'où ce premier tour de table réalisé auprès de Nestadio Capital (qui investit plutôt dans les start-ups européennes à potentiel mondial NDLR), de Turenne Capital, de PACA Investissement et de Crédit Agricole Alpes Provence, "qui va nous permettre de réaliser en un an, ce que nous aurions mis trois ans à faire tout seuls". Côté international, "nous avons déjà des clients en Australie et au Canada" précise Pierre Gaudet, "nos outils sont standardisés donc parfaitement adaptés pour l'internationalisation, que nous allons déployer dès 2016". Discret pour l'heure autant sur son portefeuille clients autant que sur chiffre d'affaires - "plusieurs centaines de milliers d'euros" -, le PDG de SteerFox, qui emploie pour l'heure 8 salariés, prévoit grâce à la levée de fonds la création de 10 à 20 emplois dans les mois qui viennent afin de nourrir son appétit de croissance.

"Notre objectif à 5 ans est de posséder 100 000 clients, l'objectif intermédiaire étant d'être utilisé par une centaine d'agences en Europe et une centaine d'agences sur chaque continent".