Le positionnement différenciant de DigDash

 |   |  341  mots
DigDash développe un logiciel capable de générer des tableaux de bords de gestion de données.
DigDash développe un logiciel capable de générer des tableaux de bords de gestion de données. (Crédits : DR)
Avec son logiciel capable de générer des tableaux de bord de gestion de données, l'éditeur installé à Meyreuil se place sur un marché qui flirte avec le big data et intéresse autant les PME, les collectivités que les grands groupes.

Il y a une vie après l'entreprenariat étatsunien. C'est semble-t-il le cas d'Antoine Buat, PDG, de Frédéric Perrier, directeur technique, de Sophie Laurent, responsable qualité, tous les trois ex-Business Object, qui associés à Eric Gavoty sont les heureux fondateurs de l'éditeur de logiciel installé à Meyreuil depuis 2006.

Leur produit, DigDash Enterprise est un logiciel générant des tableaux de bords de gestion.

"Nous récupérons les données de l'entreprise, issues des fichiers Exel, SAP, de la paye... nous rajoutons une couche sémantique qui permet de transformer ces données en données métier et de la valoriser : chiffre d'affaires, résultats commerciaux par région par exemple... Aujourd'hui nous sommes à cheval entre le tableau de bord, analytics et le big data", explique Eric Gavoty.

Intérêt multiple

Positionné sur le marché de l'informatique décisionnelle, DigDash qui emploie 15 personnes et reste discret sur son chiffre d'affaires pour des questions de concurrence - ses adversaire sont Microsoft, SAP ou Oracle - intéresse les PME "qui arrivent à la limite avec Excel", les grands comptes "qui possèdent beaucoup de données éparpillées, en mode silo et les souhaiteraient en mode global", les collectivités "qui veulent comprendre comment faire des économies" et les autres éditeurs de logiciels métiers "qui intègrent notre solution dans leur propre logiciel et sont placés sur des marchés de niche sur lesquels nous ne sommes pas présents".

Capacité prédictive

Ses clients sont Airbus, la Métropole de Toulouse, l'Apave, le CEA, Bouches-du-Rhône Tourisme, la mairie de Périgueux ou le ministère des finances de Djibouti. Car DigDash est aussi vendu sous des cieux internationaux. Et ses clients aimeraient beaucoup voir la PME passer de l'analytique au prédictif. De fait, "nous développons des algorithmes liés à la prédiction", précise Eric Gavoty. L'avenir c'est aussi d'aller vers une stratégie cloud SAAS "qui offre de la récurrence à note business". Trois recrutements sont par ailleurs actuellement en cours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :