Venturi et Villeneuve, c'est fini

 |   |  227  mots
Jacques Villeneuve et l'écurie monégasque Venturi se séparent par consentement mutuel.
Jacques Villeneuve et l'écurie monégasque Venturi se séparent par consentement mutuel. (Crédits : DR)
L'ancien champion du monde de Formule 1 et l'écurie monégasque engagée en FormulaE se quittent d'un commun accord.

Son recrutement avait sonné comme de bon augure pour l'écurie de Gildo Pallanca Pastor. Associé à Stéphane Sarrazin, l'ancien champion du monde de Formule 1 apportait son expérience et son expertise au milieu de la formule 1 électrique appelée FormulaE. Un duo finalement de courte durée, les deux parties n'étant pas vraiment sur la même longueur d'onde en ce qui concerne la stratégie de l'équipe.

Preuve du concept

Une sortie de route en quelque sorte pour le Québecois qui revenait dans la compétition, qui plus est dans une compétition innovante qui porte beaucoup d'espoir pour ce qui concerne le devenir de la mobilité électrique. C'est d'ailleurs là le fondement de l'engagement en FormulaE de Venturi, la PME monégasque s'étant faite connaître pour ses Global Challenges qui l'on menée en Asie et en Afrique et pour sa tentative de record chaque année sur le Lac Salé de Bonneville aux Etats-Unis (le but : atteindre 600 Km/h), avec un véhicule développé tout exprès, véritable fusée de 12 mètres de long.

Désormais constructeur, Venturi a développé sa propre motorisation issue de sa R&D. C'est désormais Mike Conway qui est le coéquipier de Stéphane Sarrazin, l'autre pilote engagé chez l'écurie monégasque depuis l'an dernier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :