Monpetitbikini.com prend des couleurs internationales

 |   |  309  mots
Monpetitbikini.com se positionne à l'international et ouvrira en Angleterre en mars.
Monpetitbikini.com se positionne à l'international et ouvrira en Angleterre en mars. (Crédits : DR)
Le site de vente en ligne de maillots de bain essaime son modèle économique en Allemagne où la start-up niçoise vient de s'installer après l'Italie et l'Espagne et avant l'Angleterre en mars.

C'est l'exemple d'un modèle disruptif qui fonctionne sur la simple constatation d'un manque. Parce que dégoter un maillot de bain en plein hiver était mission impossible Audrey Lieutaud décide de lancer sa petite entreprise en 2010. Diplômée d'un Master en management spécialisation luxe, celle qui est alors le bras droit de la dirigeante d'une marque connue de bijoux fantaisie se lance dans l'aventure.

Modèle économique

C'est de Sophia-Antipolis que monpetitbikini.com s'installe sur la Toile. Le modèle économique repose sur l'achat et la revente ensuite des modèles sur le site d'e-commerce qui propose rapidement des marques originaires des quatre coins du monde entier dont parfois certaines difficilement trouvables en France. Aujourd'hui monpetitbikini.com recense 3 000 produits et 35 marques, cible la femme de tout âge et de toute morphologie. Depuis l'an dernier Audrey Lieutaud a également lancé sa propre marque appelée logiquement monpetitbikini dont elle dessine les modèles et qui s'est rapidement positionné comme un best-seller grâce à son positionnement prix abordable. Pour la jeune dirigeante, son succès - elle revendique la place de leader de la vente en ligne - s'explique par un "bon référencement naturel, une communication innovante et notre expertise en webmarketing".

Internationalisation

2015 a vu l'ouverture de monpetitbikini.com en Espagne, "où nous avons ouvert le marché" ainsi que l'Italie. Depuis un mois, la start-up est aussi présente en Allemagne et le sera en Angleterre en mars. Cet été, monpetitbikini.com devrait être présente physiquement via des pop'up stores. À noter qu'Audrey Lieutaud développe sa petite entreprise sans avoir ouvert son capital et estime que "pour conserver son avance il faut aller plus vite que les autres". Un site tout neuf sera mis en ligne ne février. La start-up emploie 7 salariés et a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 2,3 M€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/01/2016 à 12:55 :
Hooulaa... 3000 : j'ai pas encore eu le temps d'aller jusqu'au bout. Quelqu'un a une souris pour gaucher..??
Réponse de le 02/02/2016 à 16:37 :
T'as raison Yvan, change pas de main.....
a écrit le 29/01/2016 à 12:51 :
Sympa, la photo. Notes, qu'elle ouvre tout ce qu'elle veut.. signé : un vieil armagnac.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :