AquaLung poursuit son innovation en natation

 |   |  512  mots
AquaLung collabore étroitement avec le nageur américain Michael Phelps.
AquaLung collabore étroitement avec le nageur américain Michael Phelps. (Crédits : DR)
Associée via un partenariat au champion de natation américain Michael Phelps, la marque basée à Carros près de Nice, met sur le marché trois nouveaux produits, des lunettes aux verres courbés, des maillots d'entraînements et un bonnet profilé.

Elle doit sa notoriété à l'homme au bonnet rouge, le Commandant Jacques-Yves Cousteau avec lequel elle crée le premier détendeur de plongée au début des années 50. Aujourd'hui c'est avec l'américain Michael Phelps, le nageur le plus titré de l'histoire des JO, et son entraîneur Bob Bowman, que la filiale d'Air Liquide, installée à Carros près de Nice, développe son sens de l'innovation.

Meilleure vue

C'est donc en partenariat étroit - Hubert Dommartin, le directeur du business d'AquaLung insiste bien - que la société et le sportif ont collaboré sur de nouveaux produits. Il y a d'abord des lunettes - baptisées Xceed - qui grâce à une série de brevets déposés, présentent des verres courbés permettant une vue à 180 ° et donc de regarder sur les côtés sans créer de distorsion et donc sans bouger la tête, offrant au nageur la possibilité de mieux gérer sa course et donc sa qualification éventuelle.

Profilage

Puis, répondant au nom d'X-O, voici un bonnet nouvelle génération qui utilise la "bonne expertise que nous avons dans le silicone", explique Hubert Dommartin. Mais c'est surtout sa conception hydrodynamique qui permet de réduire la traînée. Pour cela il intègre des zones élastiques à double densité, des nervures de stabilité et un gaufrage interne. La même exigences de s'adapter aux conditions optimales de course ont permis de peaufiner le le maillot d'entrainement, fabriqué à base d'un tissu résistant au chlore ce qui lui permet d'annoncer une tenue de 240 heures de piscine. Pour la petite histoire, les différent styles des maillots de bains sont tous nommés en fonction de la ville natale du nageur, Baltimore.

Trois activités

La natation, chez AquaLung, représente 24 % de l'activité. Outre les trois nouveautés lancées en ce début d'année, ont également été mis précédemment sur le marché des palmes, un tuba hydrodynamique qui grâce à son serre-tête a semble-t-il réussi à éliminer l'effet de mouvements habituellement gênants et une combinaison capable de compresser le corps aux endroits adéquats. La plongée militaire et de loisirs représente, elle, 13 % de l'activité totale. Si la plongée de loisir souffre de la crise, la plongée militaire se porte plutôt bien grâce notamment aux forces spéciales. Mais c'est la plongée sportive qui représente la majorité de l'activité d'AquaLung, avec 63 %. "Le marché est arrivé à maturité" souligne Hubert Dommartin. Un marché qui lui aussi souffre de la crise du voyage.

Informatique sous-marine

Pour ajouter une corde à son arc et "posséder la compétence électronique dans nos murs", AquaLung a fait l'acquisition en mai 2015 de Pelagic Pressure Systems, basée dans la Silicon Valley et spécialisée dans la conception et la fabrique d'instruments de plongée. Une acquisition qui doit permettre à la société de se développer dans l'instrumentation plongée. Le chiffre d'affaires réalisé au niveau monde s'élève en 2015 à 200 M€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :