Quand le Medef PACA s'investit dans le crowdlending

 |   |  582  mots
(Crédits : Décideurs en région)
Le sujet qui fâche, c'est le besoin d'oxygène financier. La solution qui a le vent en poupe c'est le crowdlending. La réunion des deux donne une plateforme made in Medef PACA. Parce que c'est d'intelligence collective qu'il s'agit, dit son président, Jean-Luc Monteil.

Pour l'heure, l'expérience est unique dans l'Hexagone. Premier syndicat patronal à se lancer dans le crowdfunding, le Medef PACA fait figure de précurseur. Ce qui n'est pas pour déplaire au patron des patrons régionaux, Jean-Luc Monteil, bien conscient que "le monde change et que l'économie évolue à une allure effrénée". Et que comme le dit "l'économiste Jean-Paul Fitoussi, nous entrons aujourd'hui à marche forcée dans un "nouveau monde" dont les entrepreneurs sont - plus que jamais - aux avant-postes". Voilà pour la constatation.

Crowdlending mon amour

On sait aussi que malgré toutes les bonnes volontés, il reste encore des manques, des "trous dans la raquette", que le crowdfunding, avec ses diverses formes, vient apparemment bien combler si l'on en croit le succès rencontré. Le choix du Medef PACA de s'adosser à Primus Finance, plateforme de financement participatif qui revendique avoir reçu le premier agrément d'intermédiaire en financement participatif en France en octobre 2014, donne vie à une plateforme de crowdlending, ce système de financement qui fait appel aux citoyens pour financer directement les idées innovantes.

Les 3 S

Un choix simple et efficace.

"Le crowdlending pourrait être résumé entre 3 S : simplicité, souplesse et solution alternative. Il permet aux entreprises de bénéficier de financements dans des situations parfois peu couvertes par les financements traditionnels : investissement immatériel, financement d'embauche, création, développement sur de nouveaux marchés...", détaille Jean-Luc Monteil.

"C'est un outil de financement particulièrement bien adapté à notre région. En permettant de financer l'innovation des jeunes pousses comme le développement des TPE-PME, il constitue un effet de levier important ainsi qu'un complément essentiel des services proposés par les établissements bancaires. Il permet aux citoyens de prendre part à la création d'emplois locale en finançant directement des embauches ou des investissements. Chacun est aujourd'hui en mesure d'être acteur du développement économique de notre région".

Un cercle vertueux en somme.

Connaissance territoriale

Et c'est justement cette connaissance du territoire, de ses entreprises, de ses acteurs qui pèsent dans la balance du rapprochement de Primus Finance, comme l'explique pour sa part Frédéric Baud, son président.

"La plateforme est conjointe. A nous le back office, l'aide à la détection des besoins en solution de financement participatif pour les entreprises. Nous apportons notre technique, notre expertise financière et de gestion de projets. Le Medef PACA apporte lui sa connaissance du tissu économique, sa capacité à faire connaître les projets à ceux qui peuvent y voir un intérêt industriel, à faire le lien entre les entreprises et la population. C'est un acteur local qui peut expliquer concrètement en quoi investir de cette façon, c'est bien".

Travail en commun

Comment cette démarche en revanche, s'inscrit-elle dans le guichet unique mis en place par la Région ?

"Le guichet unique a vocation à faire le lien entre les différents outils de financement et les entreprises de PACA. Nous l'appelions de nos vœux et nous nous félicitons que cette proposition ait trouvé un écho favorable auprès de la nouvelle majorité régionale. Notre plateforme de financement participatif fait désormais partie de cette offre destinée à toutes les entreprises de nos territoires. L'intelligence collective doit primer sur toute autre considération pour les entreprises et les salariés de notre région", estime Jean-Luc Monteil.

Une première campagne de financement devrait bientôt être lancée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :