Que compte faire Bizmeeting de son million d’euros  ?

 |   |  500  mots
(Crédits : DR)
Loïc Passemard et Guillaume Lombaert, les fondateurs de la plateforme Bizmeeting, viennent de lever un million d’euros auprès de Bpifrance, Aurinvest et Cap Création. Sise à Aix-en-Provence, elle est dédiée à la location de salles de réunions professionnelles et de séminaires.

Un million d'euros levé et des projets plein la feuille de route : Bizmeeting, la plateforme de location de salles de réunions professionnelles et de séminaires d'affaires lancée par Loïc Passemard et Guillaume Lombaert, a effectué avec succès son tour de table auprès de Bpifrance, Aurinvest et Cap Création. L'entreprise aixoise va donc pouvoir donner libre cours à ses velléités de développement. Elles concernent en premier lieu l'architecture et les nouvelles fonctionnalités de la plateforme. Laquelle va se décliner d'ici septembre en trois modèles, chacun adapté à un segment de clientèle particulier... un travail pour lequel l'équipe de Bizmeeting cherche d'ores et déjà à recruter un développeur full track.

Des outils plus adaptés à chaque client

Pour ce faire, "nous avons défini trois cibles", explique Loïc Passemard.

"L'organisateur occasionnel de séminaires tout d'abord, pour lequel la 1ère version de la plateforme continuera à s'adresser".

Il y a ensuite les entreprises consommatrices régulières de réunions et de séminaires.

"Nous allons dès septembre déployer une deuxième offre, en digitalisant l'ensemble de nos fonctionnalités, à savoir le reporting et le paiement. Nous allons approcher les directeurs des achats et des affaires pour leur présenter cet outil, propre à gérer et à optimiser ce poste de dépense, et à s'affranchir du caractère chronophage qui lui est lié".

Loic Passemard se veut confiant sur l'accueil qui leur sera réservé, sachant qu'il n'existe jusqu'ici sur le marché aucun outil proposant de gérer ce poste... et que les entreprises investissent en moyenne entre 1 et 3% de leur budget dans l'organisation de leurs réunions et séminaires.

"Enfin, nous déclinerons la plateforme selon une troisième version, toujours pour un lancement à la rentrée. Elle sera dédiée aux acteurs professionnels de l'organisation de séminaires, telles les agences de voyages d'affaires, et intégrera des outils de gestion de la relation client".

Cap sur l'incentive

Mais ce n'est pas tout. Bizmeeting, qui répertorie pour l'heure sur sa plateforme quelque 30 000 lieux de réunions, dont 2/3 en France et 1/3 à l'étranger, envisage également de développer son offre.

"Nous avons créé une base données suffisamment exhaustive en France, et su constituer le cœur de l'offre. A présent, nous aimerions agréger tous les prestataires qui proposent des activités connexes à l'événement, et nous positionner sur le terrain de l'incentive".

Pour ce faire, l'entreprise envisage là encore d'embaucher, et recherche son futur responsable commercial. "Nous nous sommes donnés un an pour réunir une offre suffisamment conséquente en la matière", poursuit Loïc Passemard. Voilà qui devrait booster la croissance de Bizmeeting, qui a déjà totalisé depuis sa création un volume d'affaires de 12 M€. Et la marge de manœuvre est colossale : le marché français de l'organisation de réunions d'affaires et de séminaires, ce n'est pas moins de 10 Mds €.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :