Comment PIICTO peut décider le numéro 3 mondial de la silice à s'implanter en Provence

 |   |  592  mots
Christian Estrosi, en visite au port pétrolier de Lavera, juste à côté de Fos-sur-Mer, en 2010.
Christian Estrosi, en visite au port pétrolier de Lavera, juste à côté de Fos-sur-Mer, en 2010. (Crédits : Reuters)
En déplacement officiel en Chine, Christian Estrosi, le président de la Région PACA a fait un détour – stratégique – par Wuxi, là où siège Quechen, l'entreprise chinoise qui pourrait bien venir s'implanter à Fos-sur-mer. Et il a évidemment déployé une panoplie d'avantages.

Convaincre le numéro trois mondial de la silice de s'implanter en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, c'est le défi auquel la Région s'attèle ces derniers mois. Et le déplacement en Chine de son président était forcément l'occasion de redire tout le bien qu'il y aurait pour Quechen de venir poser ses valises à Fos-sur-mer sur le site de la Plateforme industrielle et d'innovation "Caban-Tonkin" (PIICTO en abrégé).

Car l'investissement - 200 M€ avec une première tranche à 80 M€, suivie d'une seconde à 35 M€, puis d'une troisième pour le restant - n'est pas négligeable, surtout lorsqu'on veut relancer l'industrie. Elle ne l'est pas davantage en terme d'emplois: 105 dans un premier temps auquel s'ajoute 15 personnes dédiées à la R&D, pour 150 personnes à terme. Surtout, en matière d'image, cette implantation serait significative puisque c'est bien le siège Europe qui s'installerait en terre provençale.

PIICTO

Rassurer

Sauf que Fos-sur-Mer n'est pas la seule ville en lice. Restent également Rotterdam et Krefen. Deux concurrents sur lesquels le dossier français a de l'avance.

C'est dire si la venue au siège et les arguments développés par Christian Estrosi pèsent dans la balance. Et le président de la région PACA de rassurer Que Weidong, le président de ce groupe né en 2006 et coté sur le second marché depuis 2015, en lui confirmant l'implication totale de la Région et d'Aix-Marseille Métropole pour lui faciliter la vie et les démarches administratives. Car le chef d'entreprise chinois est tout de même inquiet sur deux, trois sujets, dont le climat social, la difficulté d'obtention des visas et l'élection présidentielle, pas franchement perçus comme gage de stabilité.

Outre les arguments déployés par le président de la Région, il y a d'autres initiatives prises dans le bon sens comme par exemple ces études de courantologie financées pour un montant de 150.000 euros par Aix Marseille Métropole et réalisées par PIICTO, ou encore cette exonération de taxe foncière sur 5 ans. Une preuve de la (bonne) volonté de la Région.

Favoriser l'économie circulaire

Mais Quechen aussi a fait des promesses en cas d'installation à Fos : celles de devenir une vraie entreprise locale, en lien avec ses acteurs, être une entreprise de Fos-sur-mer comme toutes les autres sociétés.

"Pour réussir l'intégration, c'est vraiment important", assure le dirigeant chinois.

Si Quechen a décidé de s'installer en Europe, cela répond déjà à une volonté d'internationalisation de l'entreprise mais c'est aussi pour contenter la demande pressente de ses clients que sont Pirelli, Continental ou Michelin. Michelin qui, par exemple, possède 9% du marché de première monte en Chine.

"Produire en Europe est un grand pas pour notre société. Nous possédons déjà la technologie, mais il nous manque l'expérience du terrain européen", reconnaît Que Weidong qui va également s'installer en Thaïlande.

La production du site européen sera de 70.000 tonnes. Son arrivée ajouterait une couche de concret à PIICTO. Cette association, portée sur les fonts baptismaux en 2014, réunit le Grand Port Maritime de Marseille et 9 industriels implantés sur la zone, tels Air Liquide, Bayer, Engie ou Kem One.

Cela ouvre aussi la perspective de collaborations favorisant l'économie circulaire. Autant d'arguments qui pèsent de tout leur poids. Quitte à faire pencher la balance du côté de la Provence. Le suspens devrait durer jusqu'au moins de novembre, date à laquelle Quechen annoncera sa décision.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/10/2016 à 11:23 :
Investissements anti pollution prévue ?
a écrit le 18/10/2016 à 10:55 :
C'est quoi ça comme ville Krefen? Introuvable sur Internet... Il n'y a pas une erreur?
a écrit le 18/10/2016 à 10:18 :
Il semble quand même bien plus efficace en VRP qu'en maire cet homme là.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :