L'ordonnance bonne santé stratégique d'Arkopharma

 |   |  595  mots
(Crédits : DR)
Repositionnement de la fabrication industrielle en France, accentuation de l'innovation, renforcement à l'international… le laboratoire pharmaceutique installé à Carros semble avoir trouvé la bonne posologie pour mener son développement, deux ans après son rachat par le fonds Montagu.

Elle est l'une de ces rares Entreprises de Taille Intermédiaire, ces ETI tant recherchées et en qui l'on voit des locomotives économiques, capables de montrer aux PME que grandir, se développer c'est possible.

En 2014, Arkopharma vit pourtant un véritable tournant de son histoire. Jusqu'alors détenue par un capital familial - la famille Rombi qui l'a fondée - la voici dans le giron de Montagu Private Equity. Un changement d'actionnariat qui telle une pilule aurait pu mal passer. Il n'en n'est rien et deux ans plus tard, Arkopharma est en pleine forme.

Traitement complet

Aux manettes, Jacques Chevallet, qui connaît bien la maison pour avoir été son directeur marketing. Désormais président c'est lui qui applique le traitement qui doit renforcer encore davantage la bonne santé économique de celui qui revendique la place de leader européen des médicaments de phytothérapie et de compléments alimentaires. Et la posologie est plutôt complète.

Export

Pour preuve l'annonce faite il y a quelques jours de l'acquisition de Distrifa, le distributeur historique (depuis 15 ans) au Portugal. Un achat qui concrétise la volonté de renforcer Arkopharma - déjà présent dans 60 pays via 7 filiales - en Europe. Mais pas seulement. L'export se fait ainsi à 50 % hors de France et à 10 % hors d'Europe. Et c'est bien cette partie que le laboratoire pharmaceutique compte pousser en visant notamment l'Asie et le Moyen-Orient. Sauf que comme le souligne Jacques Chevallet, "pour être fort chez les autres, il faut d'abord l'être chez soi". Partie prenante et essentielle de la stratégie, le repositionnement des actifs industriels en France contribue à faire rayonner ce positionnement orienté vers la qualité.

Investissements

C'est notamment pour cela que 17 M€ ont été investis sur deux ans sur le site azuréen de Carros, 60 % du montant étant dédié à l'outil industriel. Labellisé ISO 22 000, ISO 13485 et BPF (pour Bonnes pratiques de fabrication certificat délivré par l'agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé), l'endroit bénéficie de la mise en place de nouvelles technologies permettant une meilleure extraction et une réduction de la pénibilité des collaborateurs.

Bio c'est bien

Mais l'innovation se niche aussi - et surtout - dans les produits. "C'est le cœur de nos marchés", commente Jacques Chevallet. "Le point fort d'Arkopharma que nous avons relancé". Avec entre autres la mise sur le marché de deux produits, l'un DuoFlash contient une technologie brevetée combinant l'effet flash des huiles essentielles et celui prolongé des plantes dans une même gélule, alors qu'Arkovital Pur'Energie est un complexe de vitamines et minéraux d'origine 100 % végétale, issu de six fruits et plantes. "Nous travaillons à développer des produits 100 % naturels, actifs comme excipients, et efficaces qui sont également innovants et attractifs. Nous avons bien réussi notre relance de l'innovation", se réjouit le président de l'entreprise détentrice de 1 742 enregistrements et AMM de médicaments et qui a même revu son logotype afin "d'exprimer plus de naturalité". Et c'est vraiment sur ce créneau qu'Arkopharma se distingue, très peu d'acteurs se positionnant sur le naturel. Si sur le créneau des vitamines et minéraux, les concurrents sont Pfizer ou Bayer, pour les produits naturels, c'est plus éclaté avec des acteurs nationaux. Onzième entreprise de la Côte d'Aur en terme de collaborateurs, Arkopharma emploie 1 416 personnes dont 950 à Carros, 6,5 % de l'effectif étant consacré à la R&D. Le chiffre d'affaires consolidé généré en 2015 atteint 207 M€ dont 45 % sont réalisés à l'international.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :